Le gouvernement chinois oblige depuis quelques jours les grandes entreprises technologiques qui développent des jeux vidéo en ligne, comme Tencent et NetEase, à limiter le temps de jeu pour les mineurs à trois heures par semaine. Un changement radical pour la Chine pour tenter de répondre à la dépendance croissante aux jeux vidéo en ligne. C'est aussi un moyen pour Pékin de réguler les géants technologiques chinois en imposant ses propres règles.

Encore un coup dur pour les géants technologiques

Nouveau coup dur pour les grandes entreprises technologiques du pays. Après les nombreuses réglementations déjà imposées par le gouvernement chinois, qui ont notamment entraîné une baisse de la valeur de leur actions, cette nouvelle décision fait mal. Encore une fois, cette situation a effrayé les investisseurs et réduit la valeur des titres des géants technologiques, qui souffrent déjà depuis de longs mois. Les enfants chinois ont désormais des horaires bien précis pour jouer aux jeux vidéo en ligne. Ils ne pourront y accéder que les week-ends et les jours fériés de 20 heures à 21 heures.

Le gouvernement présente cette nouvelle loi comme un moyen de préserver la santé physique et mentale des enfants. Autre restriction imposée aux entreprises technologiques : elles ne seront pas autorisées à laisser jouer les utilisateurs qui ne se sont pas connectés sous leur vrai nom. Un moyen de contrôler précisément le temps de jeu de chaque joueur. Les précédentes règles imposées en 2019 par la National Press and Publication Administration (NPPA) étaient beaucoup plus tolérantes. Les mineurs étaient autorisés à jouer aux jeux vidéo en ligne pendant 1 heure et demi tous les jours de la semaine...

La Chine n'a jamais réellement toléré les jeux vidéo en ligne

Selon Daniel Ahmad, analyste chez Niko Partners : « il y a plus de 110 millions de mineurs qui jouent à des jeux vidéo en Chine aujourd'hui, et nous nous attendons à ce que les nouvelles limites entraînent une baisse du nombre de joueurs et une réduction du temps et de l'argent dépensés dans les jeux vidéo en ligne par les moins de 18 ans. Cependant, nous ne nous attendons pas à ce que la baisse des dépenses ait un impact significatif sur les résultats des sociétés de jeux, étant donné que des limites de temps et de dépenses sont déjà en place pour les mineurs depuis deux ans. Les taux de croissance seront simplement affaiblis ». Les actions de NetEase, un géant chinois du jeu, ont chuté de 4% à l'annonce de ce nouveau règlement.

Tencent a pris les devants cet été. En juillet, l'entreprise chinoise a déjà imposé à ses joueurs d'effectuer un scan de reconnaissance faciale sur leur téléphone pour vérifier leur âge. Le géant technologique chinois dit officiellement soutenir la nouvelle loi du gouvernement. Les jeux vidéo en ligne sont un sujet sensible en Chine... Les consoles ont été interdites pendant environ 14 ans jusqu'en 2014. L'État chinois qualifie aujourd'hui les jeux vidéo en ligne comme un « opium virtuel ». Les autorités chinoises affirment qu'elles travailleront également avec les parents et les écoles pour aider à combattre la dépendance aux jeux chez les jeunes chinois.