Si au début de l’année 2021, seuls quelques passionnés de cryptomonnaies connaissaient l’existence des jetons non fongibles (NFT), leur progression est désormais fulgurante. En un an, ce sont près de 41 milliards de dollars qui ont été dépensés en NFT rendant ce marché presque aussi lucratif que celui de l’art.

L’essor progressif des NFT durant l’année 2021

Les NFT sont des jetons cryptographiques auxquels est rattaché un certificat de propriété numérique sur une blockchain. La blockchain Ethereum n’a pas hésité à utiliser ce token bien spécifique ce qui a permis de voir le prix de l’Ether grimper.

En mars 2021, les NFT ont commencé à être connus du grand public. Jack Dorsey, co-fondateur de Twitter, a vendu son premier tweet pour 2,9 millions de dollars. Un collage réalisé par Beeple s’est vendu pour 69,3 millions de dollars chez Christie, une célèbre maison de vente aux enchères. Progressivement, plusieurs organismes se sont intéressés aux jetons non fongibles.

La NBA a créé sa propre marketplace NFT du nom de NBA Top Shot pour l’achat, la vente et l’échange de vidéos de ses joueurs. La marque de vêtements Nike a racheté RTFKT, une start-up spécialisée dans les NFT, ne voulant pas passer à côté de cette tendance. L’équipementier sportif pourrait proposer ses propres produits virtuels à la vente sur Nikeland, un monde virtuel. Dans le monde du jeu vidéo, Square Enix, Electronics Arts ou encore Ubisoft ont investi les NFT.

Les acheteurs s’intéressent aussi aux reliques d’internet et des télécommunications. En plus de Jack Dorsey, à la fin de l’année 2021, le premier SMS de l’histoire a été vendu sous la forme d’un NFT pour 107 000 euros aux enchères. En juin le créateur du Web a vendu son code source aux enchères sous la forme d'un NFT.

Un marché en pleine expansion sous le joug d’une régulation ?

Ce sont 40,9 milliards de dollars qui ont été versés dans les contrats de la blockchain ethereum, utilisés pour la création de NFT en 2021. Un total qui aurait été sans doute plus élevé si d’autres blockchains comme Solana avaient été pris en compte. Avec l’essor des NFT, un grand nombre de particuliers n’ont pas hésité à investir dans les cryptomonnaies. Les petites transactions de moins de 10 000 dollars représentent plus de 75 % du marché.

Toutefois, le marché des NFT se concentre sur 32 400 propriétaires ou portefeuilles qui détiennent 80 % de la valeur du marché. Au total, ce sont 360 000 propriétaires de NFT qui détiennent près de 2,7 millions de NFT.

Avec l’augmentation de la popularité des jetons non fongibles, un nouveau défi apparaît : celui de la sécurité et de la réglementation. Puisque l’ensemble des transactions se déroulent sur internet via des pseudonymes, il est très difficile de se procurer l’identité réelle des acheteurs et des vendeurs. De plus, il est tout à fait possible de manipuler le marché. Un propriétaire de NFT peut l'acheter avant de le revendre par la suite sur une plateforme pour simuler un intérêt pour l'œuvre et faire monter les prix.

L’avenir du NFT dépendra sans doute de la position que prendront les autorités de régulation afin de s’assurer de la sécurité de ce marché.