Nike a les crocs. Après avoir dévoilé Nikeland, un monde virtuel conçu avec Roblox, l'équipementier sportif aimerait aller encore plus loin en proposant des produits virtuels à la vente. Pour l'accompagner dans la réalisation de cette stratégie, Nike a fait l'acquisition de la start-up RTFKT (on prononce «artefact »), spécialisée dans les NFT.

Nike fait l'acquisition de la start-up RTFKT

En octobre 2021, Nike avait déjà déposé des demandes de marque pour préparer le terrain afin de pouvoir vendre des baskets et des vêtements dans son monde virtuel. Le rachat de la start-up RTFKT, co-fondée en 2020 par le français Benoit Pagotto, doit aider Nike à accélérer son projet de métavers.

RTFKT est spécialisée dans la conception de NFT, des actifs ou des objets numériques, dont la certification et la traçabilité sont garanties et encadrées par la technologie de la blockchain. La start-up a déclaré qu'elle prévoyait de « faire évoluer sa marque, ses innovations, ses produits et sa communauté avec les ressources et les talents de Nike ».

Selon John Donahoe, PDG de Nike : « l'acquisition de RTFKT va nous permettre de travailler avec une équipe de créateurs très talentueux. Avec ce rachat, l'idée est d'étendre l'empreinte et les capacités virtuelles de Nike ».

L'équipementier sportif veut passer à la vitesse supérieure pour prendre de l'avance sur ses concurrents et proposer un monde virtuel complet, le plus vite possible. Les collaborateurs de RTFKT vont donc rejoindre les équipes de Nike.

Nike veut profiter de l'engouement pour les NFT

Parce que oui, Nike compte vendre des produits virtuels au sein de Nikeland. C'est un moyen de rentabiliser la création de ce monde virtuel et d'évoluer vers de nouveaux usages. En effet, le marché des NFT (ou des biens virtuels) est en plein essor et il devrait continuer à croître à mesure que nous nous dirigeons vers le métavers, cette vision futuriste du web dans laquelle les humains peuvent interagir dans un monde virtuel avec des avatars numériques.

Les NFT ont la cote. Ces actifs numériques attirent de plus en plus d’entreprises et de studios de jeux vidéo. Louis Vuitton a par exemple lancé un jeu mobile avec des NFT intégrés. Plus tôt cette année, RTFKT a travaillé avec Fewocious, un artiste de 18 ans, pour lancer trois baskets NFT à 3 000, 5 000 et 10 000 dollars. En sept minutes, plus de 600 personnes ont acheté leurs paires virtuelles pour un total de 3,1 millions de dollars. Il y a un véritable engouement autour des objets virtuels et Nike compte bien en profiter à son tour.