Le géant du jeu vidéo, connu pour avoir développé les séries de jeux Battlefield, Les Sims et FIFA, considère que l’avenir du secteur réside dans les NFT. C’est lors de la conférence mettant en avant les résultats d’Electronic Arts (EA) que le PDG de la société, Andrew Wilson, a évoqué tout son intérêt pour les jetons non fongibles (NFT).

Le PDG d’Electronic Arts souhaite intégrer les NFT dans ses jeux

Pour l’instant, la société basée en Californie, à Redwood City n’a pas encore démarré sur le marché des NFT et de la blockchain. Si Steam a annoncé ne pas vouloir proposer de jeux avec cette technologie, ce n’est pas le cas d’Epic Store qui n’a pas fermé la porte à son entrée dans le marché. Le PDG d’Epic, Tim Sweeney a expliqué sur Twitter, « Bien qu'Epic n'utilise pas de cryptomonnaie dans ses jeux, nous accueillons l'innovation dans les domaines de la technologie et de la finance ».

Pour ce qui est d’EA, Andrew Wilson estime que « les joueurs souhaitent avoir accès à plus de fonctionnalités, des fonctionnalités qui vont au-delà du simple jeu de football à 11 contre 11 ». Le dirigeant fait référence à FIFA, un jeu vidéo de simulation de football. Il ajoute ainsi que « sa communauté souhaite bénéficier de plus de contenus numériques et que l’ensemble des joueurs veulent que nous nous penchions très vite sur le sujet. »

Après les œuvres d’art et les memes internet, les NFT s’implantent dans le jeu vidéo

Pour le moment, même si le PDG d’EA semble confiant, il précise « qu'il est encore trop tôt pour le dire, mais je pense que nous sommes dans une très bonne position et nous sommes censés réfléchir de manière plus innovante et créative à ce sujet à l’avenir. » EA n’a donc rien annoncé de concret concernant de possibles jeux NFT en cours de développement.

Après les free-to-play (jeux gratuits et les pay-to-win (jeux gratuits où il est bénéfique de payer pour avoir du contenu et ainsi gagner plus facilement), EA ouvre la porte aux play-to-earn. L’objectif sera ainsi de faire en sorte que le joueur soit actif afin de gagner de l’argent grâce à la blockchain. En août, Dom Hofmann, co-fondateur de Vine, annonçait qu’il était intéressé par la conception d’une console pour jeu NFT.

Progressivement, les tokens non fongibles sont au centre de nouvelles plateformes ou de nouvelles stratégies lancées par de grands groupes. Ainsi, hors du monde des jeux vidéo, Coinbase a lancé sa marketplace NFT, tout comme Sotheby’s ou encore Alibaba qui permet aux artistes de vendre les droits d’auteur de leurs œuvres. L’intérêt pour les NFT s’est également accentué depuis que Ethereum s’est intéressé à ces jetons et s’est mis à les utiliser plus régulièrement.