Comme chaque année, l’association France Fintech dévoile le chiffre très attendu du montant total des levées de fonds réalisées dans le domaine de la fintech (les start-ups françaises de la finance, de l’assurance et du juridique). Avec un total accumulé à 2,273 milliards d'euros, c'est la première année que la fintech française lève autant d'argent... C'est même +174% par rapport à 2020.

Ledger, Alan, Shift Technology et Swile en tête du classement

Il faut dire qu'il y a eu de très grosses levées de fonds cette année dans le monde de la fintech. On pense évidemment à Ledger, Alan, Shift Technology ou encore Swile qui font partie des plus grosses levées de fonds du secteur. Avec Lydia, ces cinq entreprises sont les nouvelles licornes de la fintech. Selon France Fintech, il y a eu en 2021 93 levées de fonds. Le montant moyen des transactions aurait augmenté de 86% par rapport à la moyenne de l'année dernière, pour atteindre 24,4 millions d'euros.


Selon France Fintech, « 2021 aura vu une nouvelle fois une forte accélération de la fintech française ». Parmi les 93 levées de fonds réalisées cette année par des entreprises françaises de la fintech, sept ont même dépassé les 100 millions d'euros. C'est Ledger qui remporte la palme de la plus grosse levée avec un tour de table à 335 millions d'euros. La start-up a levé au cours du premier semestre de l'année et fait même partie des plus grosses levées de l'année, tous secteurs confondus, juste derrière Contentsquare avec 408 millions d'euros.

La néo-banque, moteur de la fintech mondiale ?

Bref, la fintech française attire les investisseurs. Pas n'importe quels investisseurs... Non, selon France Fintech, de plus en plus d'investisseurs étrangers extraeuropéens misent sur les acteurs français. Les fonds états-uniens sont très présents, aux côtés du géant japonais Softbank qui a fait le choix d'investir dans Swile. Dans le classement européen, la France reste à la 3ème place mais se rapproche de l'Allemagne (3,6 milliards d'euros). Nous sommes encore très loin derrière le Royaume-Uni où le montant total des levées de fonds dans le domaine de la fintech est de 8,3 milliards d'euros.

Les acteurs de la néo-banque tirent la croissance de la fintech. En effet, N26 a levé 786 millions d'euros cette année en Allemagne et Revolut 679 millions d'euros au Royaume-Uni, après avoir déjà levé 500 millions d'euros en 2020... En France, Qonto pourrait bien faire de même dans les prochains mois. Début 2020, le chinois Tencent était déjà entré au capital de la start-up française avec une levée de fonds à 104 millions d'euros, mais un plus gros tour de table est attendu pour 2022. Rien de confirmé pour l’instant.