Revolut est une néo banque anglaise existante depuis 2015. Comme le précise Les Échos, elle vient tout juste d’effectuer la plus importante levée de fonds de la fintech européenne. Celle qui affirme avoir plus de 10 millions de clients dans le monde a levé 500 millions de dollars, autrement dit 460 millions d’euros, auprès de différents investisseurs et compte désormais continuer son développement.

Revolut fait un coup de maître pour sa deuxième levée de fonds

La jeune néobanque soufflera sa cinquième bougie en juillet prochain, mais elle en est déjà à sa seconde levée de fonds. La première avait eu lieu en 2018, et avait atteint 250 millions de dollars. Aujourd’hui, c’est donc le double qu’obtient Revolut auprès d’investisseurs comme DST Global ou encore Lakestar. Ce nouveau tour de table valorise l’entreprise à 5,5 milliards de dollars, contre seulement 1,7 milliards de dollars en 2018.

Revolut emploie aujourd’hui plus de 2 000 personnes dans le monde, et a pour souhait de “construire une application unique où les clients peuvent gérer l’ensemble de leurs finances quotidiennes” selon le PDG de l’entreprise, Nik Storonsky. Ainsi, la néobanque a développé de multiples services, comme le transfert d’argent instantané, le paiement multi-devises, la vente et l’achat de cryptomonnaies, ou encore un service d’assurances. En plus de cela, elle a obtenu il y a deux ans une licence bancaire en Lituanie, et une seconde en tant qu’établissement bancaire au Royaume-Uni, des certifications qui lui ont permis de proposer des crédits à la consommation.

Objectifs : rentabilité et développement

Déjà, la néobanque a séduit plusieurs millions de clients, principalement des citoyens européens. Aujourd’hui, cette nouvelle levée de fonds va permettre à Revolut de se développer dans de nouveaux pays et il semblerait que l’entreprise ait les États-Unis dans son viseur.

Un autre enjeu pour Revolut : sa rentabilité. En 2018, la jeune banque perdait 37,6 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 66,15 millions d’euros. Aujourd’hui, le PDG de l’entreprise indique : “Nous voulons renforcer l’usage quotidien de nos produits, et donc notre rentabilité” et cela pourrait passer par une augmentation du nombre d’utilisateurs payants.

Avec cette nouvelle levée de fonds, Revolut obtient plus de 10 fois le montant levé par Lydia en janvier dernier.