Les perspectives ne sont pas bonnes pour le marché de l'automobile... Les ventes de voitures ont dégringolé de 13% au cours du troisième trimestre sur le marché chinois. La pénurie de semi-conducteurs met à mal une industrie tout entière. L'Association chinoise des concessionnaires automobiles a déclaré qu'il s'agissait de la pire baisse depuis le début de l'année.

La pénurie de semi-conducteurs impacté durement les ventes de voitures en Chine

Si la baisse des ventes sur le trimestre est inquiétante, celle observée au moment de septembre l'est d'autant plus... En effet, sur le dernier mois du troisième trimestre, les ventes de voitures individuelles ont chuté de 17%. La Chine, comme la plupart des grands marchés de l'automobile à travers le monde, est aux prises avec une pénurie historique de semi-conducteurs.

Malgré les efforts de Pékin, la Chine est loin d'être épargnée par cette crise. En Asie du Sud-Est, là où la plupart des semi-conducteurs sont produits, les cas de Covid-19 ont augmenté au cours du troisième trimestre de cette année. En Malaisie, le pays où les semi-conducteurs sont envoyés pour être testés et emballés, des mesures ont été prises pour tenter de ralentir la pandémie. Évidemment, la production de semi-conducteurs a été impactée.

Depuis plusieurs mois, nombreuses sont les usines automobiles aux États-Unis, au Japon et même en France, à avoir interrompu leur production en raison de la pénurie de semi-conducteurs. Aux États-Unis, la crise s'aggrave : les ventes de voitures ont chuté de 25% en septembre. Parallèlement à la crise des semi-conducteurs, la Chine traverse une période compliquée en raison du resserrement de la politique monétaire, de l'affaiblissement du marché immobilier et de la baisse des bénéfices dans le secteur manufacturier.

L'industrie est confrontée à une crise globale des matières premières

Selon l'Association chinoise des concessionnaires automobiles les problèmes d'approvisionnement liés à la pénurie des semi-conducteurs pourrait s'atténuer dans les prochains mois. Toutefois, il faudra au moins 4 à 5 mois pour que l'impact se fasse sentir sur le marché. D'après Guan Bolang, un concessionnaire Toyota à Guangzhou : « le niveau des stocks n'a jamais été aussi bas. La production est perturbée, il faudra peut-être des mois avant que certains modèles ne soient livrés, période pendant laquelle les consommateurs risquent d'annuler leurs commandes ».

Outre la pénurie de semi-conducteurs, les constructeurs automobiles et les fabricants de composants sont également confrontés à des augmentations de prix sur le cobalt, le lithium, l'acier et l'aluminium. Comme le cobalt et le lithium sont nécessaires à la production de la plupart des batteries des véhicules électriques, l'équation se complique. Pourtant, en Chine, la demande sur les véhicules électriques est croissante. Espérons que cette crise des coûts n'entame pas l'engouement des consommateurs pour les véhicules électriques.