La Chine fabrique une voiture sur trois à travers le monde. C'est le pays qui produit le plus de voitures au monde, devant les États-Unis et le Japon. L'industrie automobile traverse une crise inédite : une pénurie de semi-conducteurs sème la panique partout à travers le monde. On peut lire dans le South China Morning Post que, pour tenter de palier ce manque de composants informatiques, Pékin vient de publier un manuel répertoriant 568 produits et 59 producteurs de semi-conducteurs chinois.

La Chine tente de limiter la casse avec cette pénurie de semi-conducteurs

L'objectif de cette intervention est d'atténuer les effets de la pénurie. Si d'autres secteurs sont évidemment touchés par cette crise, l'industrie automobile chinoise est la plus touchée par cette pénurie mondiale. En effet, le pays dépend des importations en matière de semi-conducteurs... Plus de 90% des pièces sont importées. D'ici les prochains mois, la Chine veut faire éclater le monopole américain sur le marché des semi-conducteurs.

Pourtant, en attendant le constat est alarmant. En janvier, la production de véhicules a chuté de 15,9% en Chine. Parallèlement à cette crise, le pays connaît une augmentation exceptionnelle des ventes de véhicules : +25,7% par rapport à l'année précédente. Il s'agit de la plus forte croissance depuis septembre 2016, très certainement engendrée par le coup d'arrêt forcé du confinement de l'année 2020...

C'est par le biais de la télévision centrale chinoise que le gouvernement est intervenu pour tenter de sauver l'industrie. Une émission spéciale a été organisée par le ministère de l'Industrie et des Technologies pour aider les constructeurs automobiles à identifier les sources d'approvisionnement possibles. Le gouvernement a compilé un manuel avec 568 références et les coordonnées des 59 entreprises chinoises qui produisent des semi-conducteurs.

Le monde entier se remet en question

Après cette crise, la Chine a promis de tout faire pour promouvoir la fabrication des puces automobiles sur son territoire. Depuis plusieurs mois, les chaînes de production des entreprises qui fabriquent des semi-conducteurs sont soumises à rude épreuve... En première ligne : les constructeurs automobiles et les fabricants d'objets technologiques. Ce sont les deux industries les plus touchées par cette pénurie. Alors, comme le fait Biden à Washington, Pékin s'attaque aujourd'hui à cette crise.

Dans un contexte où la demande a dépassé l'offre, plusieurs usines tournent aujourd'hui au ralenti. C'est par exemple le cas des usines Ford et Nissan. De son côté, le président américain a signé un décret imposant un examen de 100 jours des chaînes d’approvisionnement dans quatre domaines : les semi-conducteurs, les batteries de grande capacité, les produits pharmaceutiques et les métaux qui sont essentiels à la technologie et à la défense.