Plusieurs constructeurs automobiles font face à une pénurie de semi-conducteurs à cause de la pandémie de la Covid-19. La demande de véhicules a dépassé l'offre et certaines usines de Ford et de Nissan tournent au ralenti à cause du manque de pièces. Selon le Wall Street Journal, il semblerait que l'industrie automobile dans son ensemble soit aux prises avec une pénurie de semi-conducteurs.

Une pénurie de semi-conducteurs annoncée

C'est une situation que les experts du marché automobile redoutaient... L'industrie est confrontée à une pénurie de semi-conducteurs en raison de la fermeture des usines chinoises pendant la pandémie de la Covid-19. Ces fermetures à répétition ont retardé la production des puces. Les fabricants de smartphones ont dans un premier temps été touchés, ce fût notamment le cas d'Apple avec l'iPhone 12, aujourd'hui c'est au tour des constructeurs automobiles d'être confrontés au manque de puces sur le marché.

Les États-Unis avaient anticipé cette situation. Dans le courant de l'été, le pays disait vouloir améliorer sa capacité de production de puces pour rester compétitif face à la Chine. En 2021, une grande partie des semi-conducteurs utilisés par les États-Unis provient toujours d’Asie et notamment de Chine. Cette situation a poussé un groupe de législateurs américains à proposer un nouveau projet de loi qui prévoit d’aider et de soutenir financièrement le secteur des semi-conducteurs. Une aide de 22,8 milliards de dollars doit être débloquée.

La plupart des constructeurs automobiles sont dans la même situation

Aujourd'hui la situation est telle que Ford doit laisser tourner son usine du Kentucky au ralenti pendant une semaine. L'usine d'assemblage du constructeur automobile de Louisville produit le SUV Ford Escape et la Lincoln Corsair. Aujourd'hui, 3 900 personnes travaillent dans cette usine. L'arrêt avait été anticipé par le constructeur automobile américain mais les dirigeants de Ford n'avaient pas imaginé qu'une pénurie de semi-conducteurs se produirait si tôt dans l'année.

Nissan se trouve également dans cette situation. Le constructeur japonais a dit qu'il s'apprêtait à réduire la production de l'une de ses usines au Japon. Selon un porte-parole de Nissan , la fabrication de la Nissan Note va être mise en pause pendant plusieurs jours. Volkswagen, Fiat Chrysler et Toyota ont également fait état de problèmes au niveau de leur approvisionnement en semi-conducteurs.

La réalité d'aujourd'hui est que les véhicules neufs utilisent beaucoup plus de semi-conducteurs que par le passé. Des technologies comme les ordinateurs de bord,  l'aide à la conduite ou encore la connexion Bluetooth, nécessitent l'implémentation de puces. En ce début d'année 2021, les constructeurs automobiles sont donc dépendants des usines, partiellement fermées à cause de la pandémie de Covid-19. Une situation qui pousse également l'Union européenne à vouloir investir massivement dans le domaine des semi-conducteurs.