En Irlande, Samsung Electronics s'est associée à l'entreprise Manna Drone Delivery pour mettre en place un service de livraison par drone, rapportent nos confrères de ZDNet.

Samsung prend son envol

Grâce à ce partenariat entre Samsung Electronics et Manna Drone Delivery, certains clients irlandais du constructeur sud-coréen auront la chance de voir leurs commandes être livrées par des drones. Volant en moyenne à 60 km/h et à une altitude comprise entre 50 et 80 mètres, ces derniers mettront environ 3 minutes à arriver jusqu'à leurs destinataires. Toutefois, il faudra tout de même respecter certaines conditions pour prétendre à ce service de livraison par drone.

Tout d'abord, il faudra que le client habite la ville d'Oranmore dans le comté de Galway, puisqu'elle est la seule à être desservie pour le moment. Ensuite, il faudra que le client achète l'un des derniers appareils de la gamme Galaxy, directement depuis le site irlandais de Samsung. Les modèles éligibles comprennent le S21 Ultra, les Galaxy Buds Pro, la Galaxy Tab S7, la Galaxy Watch 3 et le Galaxy A Series.

Des conditions extrêmement précises, mais c'est plutôt normal. La mise en place de ce service de livraison par drone est une première mondiale pour Samsung, et de ce fait, le constructeur sud-coréen se montre prudent en avançant à petits pas. Il a néanmoins déjà confirmé vouloir étendre son service de livraison par drone à l'ensemble du pays, sans pour autant donner de date précise quant à son déploiement à plus grande échelle.

Dans un communiqué de presse, Samsung a expliqué : "L'expérience client de qualité supérieure est au cœur de notre activité et, avec ce nouveau service, nous embrassons ce qui, selon nous, sera l'avenir du commerce de détail. Dans le contexte actuel, il n'y a pas de meilleur moment pour proposer une alternative sans contact au "click and collect" et nous sommes vraiment ravis de nous associer à Manna pour y parvenir".

Les livraisons par drone, un objectif pour de nombreuses entreprises

Samsung n'est pas la seule entreprise à s'intéresser à la livraison par drone, loin de là. De nombreuses firmes avant elle ont d'ailleurs déjà testé des services similaires, à commencer par Uber Eats qui, en 2019, dévoilait déjà le prototype de son drone de livraison. Un an plus tard, Amazon recevait le feu vert de la FAA pour déployer ses propres drones de livraison dans le cadre de son service Prime Air.

Une autorisation qui a également été obtenue par Wing et par UPS. L'entreprise postale a d'ailleurs commencé la livraison de médicaments par drone en 2019. Un an plus tard, Walmart signait un partenariat avec Zipline pour, lui aussi, livrer des produits médicaux par drone. Quelques mois avant, c'est l'hôpital de San Diego qui mettait en place un service similaire.