Après UPS et Wing, c’est au tour d’Amazon Prime Air d’obtenir l’accord de la FAA (Federal Aviation Administration). La filiale d’Amazon spécialisée dans la livraison par drone va enfin pouvoir développer son service commercial et passer à l’étape suivante. Prime Air change dimension.

Amazon Prime Air entre dans la course

En octobre 2019 UPS avait déjà obtenu le feu vert de la Federal Aviation Administration pour développer son service de livraison par drone à grande échelle. L’entreprise devenait à l’époque la première entreprise américaine à obtenir la certification « Part 135 Standard », devant FedEx, Amazon, et Google. Aujourd’hui, Wing de Google et Amazon Prime Air sont également dans la course. La livraison par drone est un nouveau marché très prisé par les géants technologiques.

Pour Amazon Prime Air, ce feu vert est « une étape importante » dans le cadre de sa mission de livraison aux États-Unis. Les drones représentent un nouveau moyen d’accélérer ce marché de plus en plus prometteur. Amazon Prime Air cherche également à atteindre son engagement « Shipment Zero », afin de rendre toutes ses livraisons neutres en terme d’émissions de carbone. Dans le communiqué de presse partagé par la société, nous pouvons lire les mots de David Carbon, vice-président de Prime Air qui explique que :

« Ce feu vert montre à quel point la FAA accorde sa confiance à Amazon Prime Air dans les procédures d’exploitation et de sécurité de notre société pour un service autonome de livraison de drones qui livrera un jour des colis à nos clients dans le monde entier. Nous continuons à développer et à affiner notre technologie pour intégrer pleinement les drones de livraison dans l’espace aérien, et nous travaillons en étroite collaboration avec la FAA et d’autres régulateurs dans le monde pour réaliser notre vision d’une livraison en 30 minutes partout à travers le monde ».

Un marché à 43 milliards de dollars d’ici 2025

La pandémie de Covid-19 a accéléré le rythme des livraisons à travers le monde. À ce propos, le cours de l’action Amazon a doublé depuis mars. Bref, le marché de la livraison au sens large atteint des sommets et cela n’est pas prêt de s’arrêter. Amazon a déjà un peu de retard sur ce sujet. La filiale d’Alphabet, Wing, a déjà lancé des essais de livraison par drone en Finlande. Vous l’aurez compris, l’avantage majeur des livraisons par drone est l’empreinte écologique très faible. Un vrai plus dans la stratégie environnementale des entreprises et des États.

UPS a également attaqué les livraisons par drone en Floride en partenariat avec CVS Pharmacy et il semble très clair que la pandémie de Covid-19 accélère ce genre d’expérimentations. Cette initiative d’UPS évite par exemple aux retraités, une population à risque, les contacts inutiles avec l’extérieur. Le dispositif est arrivé au bon moment en Floride à une période où la pandémie était à son summum. Le géant de la livraison prévoit de déployer ses drones de livraison dans 220 pays. Le secteur de la livraison par drone pourrait représenter 43 milliards de dollars d’ici 2025 et Amazon Prime Air compte bien prendre sa part.