Une équipe de chercheurs du Korea Institute of Science and Technology (KIST), un laboratoire basé à Séoul en Corée du Sud, affirment avoir mis au point une toute nouvelle technique pour dépister le cancer de la prostate avec un simple test d'urine. Grâce à l'intelligence artificielle, les chercheurs peuvent détecter la présence du cancer de la prostate en seulement 20 minutes avec une précision de 100%.

Un simple test d'urine pour détecter le cancer de la prostate

L'équipe coréenne est dirigée par le Dr Kwan Hyi Lee du Biomaterials Research Center et le professeur In Gab Jeong du Asan Medical Center. Avec leurs scientifiques, ils ont mis au point une technique révolutionnaire dans le monde de la médecine. Il faut savoir que le cancer de la prostate est l'un des cancers les plus fréquents chez les hommes mais qu'il est particulièrement difficile à diagnostiquer. La précision du test actuel n'est que de 30% ce qui pousse les médecins à faire subir une biopsie invasive supplémentaire à leurs patients. Une technique douloureuse qui comporte des effets secondaires comme des saignements et une forte douleur.

Comme l'explique le professeur Jeong : "pour les patients qui ont besoin de chirurgie ou de traitements, le cancer sera diagnostiqué avec une grande précision en utilisant l'urine pour minimiser les biopsies et les traitements inutiles, ce qui peut réduire considérablement les coûts médicaux et la fatigue du personnel médical". Le Dr. Lee précise que : "nos recherches ont permis de mettre au point un bio-capteur intelligent qui permettra bientôt de détecter d'autres types de cancers grâce à de simples tests urinaires".

L'IA est au cœur de la médecine

La technique développée par les chercheurs coréens est dite "non invasive". Un test d'urine est extrêmement simple à réaliser et absolument pas douloureux. L'intelligence artificielle développée par ces chercheurs fonctionne grâce à un bio-capteur ultrasensible basé sur un signal électrique. L'équipe a utilisé simultanément différents types de facteurs cancéreux au lieu d'en utiliser un seul pour améliorer la précision du diagnostic de manière totalement innovante. Quatre facteurs cancéreux sont mesurés dans ce test.

Pour détecter le cancer de la prostate dans l'urine, un système de capteurs à semi-conducteurs ultrasensibles capable de mesurer simultanément les traces facteurs cancéreux a été développé. Le modèle d'intelligence artificielle a été formé en utilisant la corrélation entre les quatre facteurs de cancer, eux-mêmes obtenus à partir des capteurs. L'algorithme de cette intelligence artificielle a été formé en analysant les modèles complexes des signaux détectés. Les premiers tests sont très concluants. L'intelligence artificielle a permis de détecter 76 échantillons urinaires avec une précision de 100%.

L'intelligence artificielle est désormais au cœur de la médecine. DeepMind est aujourd'hui capable de détecter le cancer de sein plus précisément grâce à l'IA avec un simple accès à la mammographie des patientes. Microsoft travaille sur une autre intelligence artificielle capable de détecter le cancer du col de l'utérus aux côtés de SRL Diagnostics pour tenter de faciliter le processus d’analyse des nombreux échantillons reçus par les scientifiques chaque année. Enfin, il y a quelques mois Google annonçait avoir mis au point une IA capable de détecter le cancer du poumon. Bref, l'intelligence artificielle va permettre à la médecine d'aller beaucoup plus vite dans les diagnostics cancéreux.