Les chiffres sont inquiétants, l’Inde recense près de 67000 décès chaque année à cause du cancer du col de l’utérus. Face à un chiffre mondial qui s’élève à 260 000 décès par an, certaines entreprises ont décidé d’agir. Microsoft a choisi de s’associer à l’entreprise SRL Diagnostics pour tenter de faciliter le processus d’analyse des nombreux échantillons perçus par les scientifiques.

L’AI : clef de voûte du projet

Le cancer du col de l’utérus peut être traité s’il est détecté en amont à partir d’un dépistage efficace. Agir rapidement dans le processus de détection est la problématique actuelle de l’Inde. Pour pallier au manque de cytopathologistes présent en Inde, Microsoft et SRL Diagnostics, une entreprise spécialisée dans les diagnostics de pathologie et en radiologie, ont décidé de travailler autrement, grâce à l’intelligence artificielle.

Afin de détecter plus rapidement le cancer du col de l’utérus et de traiter les échantillons reçus, les deux entreprises mettent au point un algorithme capable de regrouper différents systèmes d’analyses pour repérer ce cancer. Il faut savoir que les cytopathologistes reçoivent près de 100 000 échantillons chaque année.

Une accélération des diagnostics

À partir de différentes données récupérées auprès des cytopathologistes, les entreprises ont pu regrouper les nombreuses techniques d’observation pour les intégrer au sein d’un seul algorithme. Cet algorithme fonctionne sur la base d’échantillons numérisés. Ainsi, cette intelligence artificielle vient étudier chaque image, pour détecter la potentielle présence d’un cancer du col de l’utérus.

Pour l’instant, cet algorithme est capable de différencier les échantillons de frottis normaux et anomaux. L’étude est pour le moment menée en interne, l’intelligence artificielle devra être capable d’analyser plus d’un demi-million d’images avant de procéder à des examens externes. L’intelligence artificielle présente un grand intérêt pour la médecine, une AI est par exemple utilisée pour détecter les maladies rares à partir d’un visage.