En 2020, la recommandation du bon contenu peut être un argument de différenciation majeur pour une plateforme et Netflix le sait pertinemment. Une étude de BetaSeries publiée il y a quelques mois, soulignait justement l’importance de la recommandation à l’heure de la surabondance des programmes proposés en streaming. Dans un billet de blog publié le 10 décembre, Netflix dévoile comment son intelligence artificielle de recommandation fonctionne.

La modélisation permet d’atténuer l’incertitude

Les enjeux derrière la recommandation de contenus sont élevés. Le contenu coûte très cher et la concurrence fait rage. Il est difficile de prévoir quelles séries ou quels films deviendront des succès, pourtant l’intelligence artificielle peut aider les plateformes de SVOD à proposer des contenus à des personnes susceptibles de les apprécier. C’est la recette secrète de Netflix. Grâce au machine learning et à la modélisation statistique, la plateforme de streaming américaine est capable d’atténuer l’incertitude.

L’intelligence artificielle de Netflix se base sur plusieurs éléments, dont notamment les métadonnées comme le genre d’un contenu, sa durée, le fait qu’il s’agisse d’une série ou d’un film, mais aussi sur les balises comme les résumés de texte conçus par des experts du domaine. À partir de ces données, Netflix est capable d’établir des modèles sur des comportements similaires au sein d’un même pays par exemple ou sur le fait qu’un titre va attirer une audience similaire. Des considérations essentielles pour pouvoir proposer le bon contenu au bon public.

Dans son billet de blog, Netflix s’arrête plus longuement sur la question des similitudes dans les genres. Cet élément peut être décisif. Le géant du SVOD travaille avec un espace à haute dimension aussi appelé « carte de similarité ». Cette carte permet d’identifier des genres qui partagent des éléments communs, ainsi que des titres similaires. Netflix précise que : « ces cartes de similarité constituent un outil précieux d’idéation et d’exploration pour nos décideurs créatifs ». Un moyen de viser juste grâce à l’analyse des données, pour produire ou acquérir de nouveaux contenus.

Une carte de similarité qui permet d’établir les liens entre les titres et les genres des contenus.

L’IA de recommandation permet d’améliorer le succès d’un contenu

En ce qui concerne les tailles d’audience, l’intelligence artificielle de Netflix dispose d’un modèle capable de comparer la taille d’une audience en fonction de la similitude des contenus dans un pays donné. Si un drame est susceptible de bien se vendre en Espagne, Netflix pourrait non seulement intensifier le marketing dans la région, mais aussi préparer les doublages et les sous-titres beaucoup plus tôt qu’en Finlande ou ce drame n’a quasiment aucune chance de plaire.

Certains penseront que l’intelligence artificielle déshumanise l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel de manière plus large. Certes, ce n’est pas totalement faux. Pourtant la réalité est bien là : l’intelligence artificielle permet à Netflix de commercialiser plus facilement un flot de contenus originaux en minimisant les risques de se tromper, ce qui ferait perdre énormément d’argent au géant américain.

La conclusion de la plateforme de streaming est la suivante : « ce n’est pas simple de faire un bon contenu. Cela implique de nombreux facteurs et nécessite un investissement considérable, le tout pour un résultat très difficile à prévoir. C’est indéniable, l’intelligence artificielle peut améliorer les chances de succès d’un contenu. Il est aujourd’hui crucial pour nous de faire émerger ces informations et de le faire de manière évolutive, car notre base d’abonnés et notre catalogue s’élargissent et se diversifient de plus en plus ».