Depuis le mois d’août, MetaOS agite discrètement la toile avec quelques articles écrits par la journaliste américaine Mary Jo Foley sur ZDNet. Pour son projet, Microsoft s’inspirerait du modèle WeChat, qui regroupe avec une application “socle” une grande quantité d’applications tierces. Pour l’instant, il ne s’agit que de rumeurs, mais voici que l’on sait.

Apparemment en développement depuis quelques années, la plateforme de Microsoft se baserait sur plusieurs services : de la messagerie, du paiement, ou encore des jeux. En apparence, le terme OS fait référence à un système d’exploitation, mais dans son fonctionnement, MetaOS se rapprocherait de celui d’une plateforme conçue pour interconnecter différents éléments. Il serait donc une architecture qui chapeaute l’ensemble des services d’abonnement – et non de licences – de Microsoft 365, traditionnellement utilisé par des professionnels, qui inclut un service de cloud.

Dans la même catégorie

Pour proposer cette “super application”, l’entreprise américaine s’appuie sur ses technologies actuelles : Teams, Windows, Office.com, Planner, Tasks, Lists, Files, Azure, Whiteboard, OneNote, Sticky Notes, SharePoint, des solutions d’analytique, et le moteur de recherches Bing et le navigateur Edge. Microsoft qualifie cet ensemble de services et de stockages de “substrat”, l’objectif étant de créer un lien entre les différentes applications pour améliorer l’expérience utilisateur.

Schéma de l'architecture du projet

Schéma : Petri

Pour le projet, Microsoft a récemment conçu le service Web Experiences Team (WebXT) qui regroupe les équipes de travail de Bing, d’Edge ou encore de MSN. Leur objectif est de créer de nouvelles interfaces pour les pages d’accueil et les onglets. Selon une récente offre d’emploi, WebXT élabore “un service de paiement à grande échelle qui alimente le commerce pour les entreprises clés de WebXT comme Bing, Content Feed, Edge”.

Lors des discussions sur un éventuel rachat de TikTok, Microsoft s’était positionné, mais sans succès. ByteDance ayant privilégié comme partenaire technologique Oracle, autre géant du cloud. L’intention de Microsoft d’acheter TikTok témoigne de nouvelles ambitions pour le groupe afin de cibler les particuliers et non plus uniquement les professionnels. Une volonté déjà démontrée en avril 2020, avec la transformation d’Office 365 en Microsoft 365 et un nouveau pack qui prend deux formes : une à destination des professionnels et l’autre pour les particuliers.

En regroupant sous une application unique plusieurs services, Microsoft concentrerait au même endroit les données de ses utilisateurs. Une aubaine pour faciliter la collecte et le traitement des données, afin de consolider son empire bâtit sur le nouvel or noir.

Aujourd’hui, il existe encore peu d’informations disponibles sur le projet. De plus, il n’a toujours pas fait l’objet d’une annonce officielle. Spéculation ou tournant technologique, l’affaire reste à suivre.