Microsoft a les dents longues et les tensions politiques autour de TikTok pourraient lui permettre d’arriver à ses fins. Alors que Donald Trump a promis que l’application chinoise de partage de vidéo serait bannie des Etats-Unis sous 45 jours, sauf en cas de rachat américain, Microsoft sait qu’un compte à rebours a débuté pour mettre la main sur le service. Reste que si le géant de Redmond avait au départ indiqué que son projet de rachat ne concernerait que les activités de TikTok aux Etats-Unis et dans quelques autres pays, un rapport en provenance du Financial Times laisse désormais entendre que la firme de Satya Nadella souhaiterait aller plus loin. C’est en effet une acquisition totale de TikTok qui serait à présent visée. Microsoft aurait alors les mains libres pour distribuer l’application partout dans le monde… sauf en Chine.

Un pojet sérieux de la part de Microsoft ?

D’après The Verge, l’information mérite néanmoins d’être prise avec de grosses pincettes. Dans son article, le Financial Times évoque des discutions « préliminaires » pour un rachat global de TikTok, tandis que Business Insider n’hésite pas pour sa part à clamer que l’information est « complètement fausse ». Pour ajouter plus de confusion à l’ensemble, aucun des deux médias n’a pu citer des sources acceptant de parler directement du projet. Interrogé par The Verge, Microsoft a pour sa part refusé de commenter l’article du Financial Times.

Au départ, le projet de Microsoft, soutenu par l’administration Trump, prévoyait d’acquérir les activités de TikTok aux Etats-Unis, au Canada, mais aussi en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les discutions pour un rachat global engloberaient ces pays, mais aussi l’Europe, l’Inde, ainsi que tous les autres pays dans lesquels TikTok est disponible au téléchargement. Ce rachat ne concernerait toutefois pas Douyin, la version chinoise de l’application que ByteDance (société mère de TikTok) réserve à son marché intérieur, mais il permettrait à Microsoft d’obtenir un service nettement plus prometteur en termes de distribution.

D’après le Financial Times, en cas de rachat, Microsoft s’accorderait un délai d’un an pour séparer totalement TikTok de ByteDance et résoudre tout problème sécuritaire méritant d’être traité. L’objectif serait de garantir un service conforme aux attentes de Washington. Une source du FT a néanmoins indiqué que, dans les faits, séparer totalement TikTok de ByteDance pourrait prendre jusqu’à huit ans.