Politique

Le comité national républicain du Congrès (NRCC) aurait été piraté lors des élections de mi-mandat 2018. Pendant plusieurs mois, des pirates ont donc pu s’infiltrer au sein des messageries de quatre collaborateurs du NRCC. Cette intrusion catastrophique a finalement été détectée en avril par une société de sécurité. Dès lors, le NRCC a directement prévenu le FBI et lancé une enquête interne au sein du comité national. Les législateurs viennent tout juste d’être prévenus de cette intrusion dans leurs messageries. Ian Prior de Mercury Public Affairs, issu d’une agence de relations publiques choisie par le comité a déclaré que : « Le NRCC peut confirmer qu’il a été victime d’une cyber intrusion par une entité inconnue ». Il faut savoir que les politiciens concernés n’ont été prévenu de ce piratage qu’à partir du moment où le média Politico a contacté le NRCC pour poser quelques questions sur cet épisode. Les responsables du comité…

Ce mardi 4 septembre, des élèves et des parents d’élèves ont reçu un SMS de la part du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Message très neutre en lui-même, Laurent Wauquiez adresse un souhait de bonne rentrée aux destinataires. Des questions d’éthique et juridiques sont alors soulevées. Laurent Wauquiez a-t-il le droit de transmettre un SMS aux élèves de sa région ? C’est le maire de Bourg-en-Bresse, président du Groupe Socialiste et Démocrate de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Jean-François Debat, qui a publié ce SMS. Il a été reçu par sa fille à 14h19. Le maire s’interroge sur l’accès légal aux numéros de téléphone portable des lycéens. Message reçu ce matin par ma fille lycéenne à #BourgEnBresse. C’est trop gentil mais comment @laurentwauquiez peut il avoir LÉGALEMENT accès au portable de tous les lycéens sauf via le PassRegion?? Ce fichier n’est pas destiné à cela. Je demande des explications @auvergnerhalpes pic.twitter.com/mUdIu4OR0Z— Jean-François…

Procédure judiciaire d’urgence pour les élections présidentielles, renforcement du pouvoir du CSA… On en sait un peu plus sur la (très) sensible proposition de loi relative à la lutte contre les fake news. Le site web Next Impact a mis en ligne le document qui devrait être déposé d’ici quelques semaines par un député de la commission Culture. Annoncé dès le 3 janvier par Emmanuel Macron, ce texte est directement lié aux récentes élections, qui en France comme à l’étranger, ont été entachées par la propagation de fausses informations. Et si la loi de 1881 sur la liberté de la presse réprime déjà la diffusion de fake news, le gouvernement entend aller plus loin en s’attaquant à leur propagation. En période électorale Ainsi, le texte envisage une procédure d’urgence lors des élections présidentielles, législatives, sénatoriales et européennes. Durant ces périodes, un juge pourra, sous 48 heures, ordonner le déréférencement du site,…

Le domaine de la cybersécurité semble être l’un des sujets prépondérants depuis quelques années, en tout cas, pas un mois sans qu’une nouvelle attaque soit mise en lumière. Ce qui marque surtout, c’est la diversité de ces attaques, qui ciblent maintenant aussi bien des institutions que des entreprises, dont voici quelques victimes en vrac : des navires marchands, une ICO lancée par CoinDash, des centrales nucléaires … Pas très rassurant n’est-ce pas ? Et bien la dernière en date ne l’est pas non plus. DarkHotel a trouvé le moyen de s’attaquer au Wi-Fi disponible dans les chambres d’hôtels. Le groupe de hackers sévit depuis quelques années contre une cible très précise : les hôtels de luxe. La raison principale tient simplement dans le fait que ces hôtels hébergent des hommes d’affaires, des PDG ou des politiques. De quoi récupérer de la data qualifiée, la vendre, ou l’utiliser. Le groupe utilise…

Presque 24 heures après l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, alors que le monde entier y est allé de sa contribution personnelle, Mark Zuckerberg s’est lui aussi exprimé. Pendant toute la période électorale, consciente du rôle déterminant que ses réseaux sociaux pouvaient jouer, Facebook Inc a été d’une grande neutralité. La seule déclaration faite par son CEO, Mark Zuckerberg a eu lieu le 9 décembre, dans un contexte géopolitique difficile et suite à des déclarations virulentes de Donald Trump à l’égard de la communauté musulmane. Si cette intervention n’était pas uniquement en opposition avec les mots du nouveau président des États-Unis, celle faite cette nuit non plus. Sage, responsable, et détaché de la panique générale, le président du plus grand réseau social du monde évite toute mauvaise parole et pense au futur. « La nuit dernière c’était la première élection de Max [Maxima Chan Zuckerberg, ndlr]. Tenant…

Send this to a friend