Le Centre National du Cinéma (CNC) a publié le 13 mai son « Baromètre de la vidéo à la demande » pour le premier trimestre 2020. La formule par abonnement, ou SVOD confirme sa domination d’un marché en pleine forme.

Le confinement joue de façon marginale

Pour une plateforme de vidéo à la demande, toute la population confinée avec un écran comme seul vecteur d’évasion, c’est forcément un avantage. Quoi de mieux à faire que de rattraper les films et série manqués ? Ce n’est pas Netflix qui dira le contraire.

Effectivement, le marché de la vidéo à la demande a bondi de 36,5% début 2020. Meilleure nouvelle pour le secteur, cette croissance a été mesurée sur une période, de début janvier à fin mars, où il y’a eu seulement deux semaines de confinement. La croissance n’est pas seulement un effet d’aubaine, c’est un chiffre qui prouve la solidité d’un secteur capable d’attirer les foules face à d’autres activités.

Le détail de cette croissance ne surprendra pas, le champion toute catégorie est la SVOD avec 45,5% de croissance. La location et la vente ramassent les miettes avec respectivement 6,4% et 15,1% de croissance.

courbe sur l'évolution des différentes formes de Vidéo à la demande

Crédit CNC

Netflix, Netflix, Netflix…

En 2020 la SVOD représente 79% du marché de la vidéo à la demande. Netflix, ultra-dominant sur le secteur, considéré par une étude précédente 5e chaîne française en termes d’audience, a attiré en mars 63,2% des consommateurs de vidéo à la demande interrogés.

Suivie par Amazon Prime Vidéo, deuxième plateforme avec 30,5% des consommateurs. MyTF1 referme le podium avec 19,2% de consommateurs. Logiquement Disney +, arrivé en France le 7 avril, ne figure pas dans le classement. Au regard de ses performances aux États-Unis, la plateforme serait à même de bouleverser les prochains bilans du CNC.

graphique des plateformes de vidéos à la demande par abonnement

Crédit : CNC

Le CNC s’est enfin attaché à classer les programmes les plus consommés en SVOD en mars. Ce sont exclusivement des séries, avec dans le trio de tête Élite en premier suivi de Vikings et The 100. Les programmes sont tous diffusés par Netflix. Une nuance, Vikings est également diffusé par Amazon. Nuance qui ne suffit pas à relativiser la domination écrasante de l’acteur historique de la SVOD. Probablement appelé à durer malgré l’arrivée progressive d’une concurrence sérieuse.