Le Centre National du cinéma (CNC) a publié le 19 décembre la dernière étude de sa direction des études, des statistiques et de la prospective sur la vidéo à la demande. Résultat ? La vidéo à la demande séduit les plus jeunes et Netflix domine le marché au point de devenir, selon les estimations du CNC, la 5e chaine de France en termes d’audience.

La télévision reste l’écran préféré des Français, elle capte leur attention pendant 3 heures 46 minutes. « L’ancêtre d’internet » résiste encore très bien, mais son public a tendance à vieillir. Si la moyenne d’âge des Français est de 41,5 ans, celle des téléspectateurs est de 51 ans.

Vidéo à la demande, le média du futur disponible dès maintenant

Le médium de l’avenir, tout du moins celui qui a le vent en poupe, est sans surprise la vidéo à la demande par abonnement. Un tiers des Français ont regardé au moins une fois un contenu vidéo via un service de vidéo à la demande. Parmi eux la moitié étaient des millennials (selon les critères de Médiamétrie, 13-34 ans). La moyenne d’âge des spectateurs de SVOD est de 34 ans. Plus basse que celle des joueurs de jeux vidéo : 39 ans.

Un quart des Français utilise des comptes de SVOD à plusieurs, à 86% partagés avec le cercle familial. Une pratique où, à nouveau, les jeunes s’illustrent : 36% des 15-24 ans partagent un compte.

Cette habitude de consommation ne semble pas vraiment impacter la dynamique de croissance de la vidéo à la demande sur abonnement. Le chiffre d’affaires du secteur entre janvier 2019 et septembre 2019 est en hausse de 43,3% par rapport à la même période de 2018. Il s’établit autour de 721 millions d’euros. Le CNC estime même que la vidéo à la demande pourra dépasser le milliard d’ici la fin 2019.

Sans surprise ce sont les abonnements qui portent cette dynamique avec 571 millions d’euros générés, contre 150 millions d’euros pour le paiement à l’acte. Dans le domaine du paiement à l’acte, la location de film est plutôt sur une dynamique négative.

Netflix, le champion toute catégorie

Lorsque l’on parle d’offre de vidéo à la demande par abonnement en plein boum, difficile de ne pas penser à Netflix, le service le plus sollicité du genre depuis avril 2017. Entre octobre 2019 et octobre 2018, 13 millions de Français ont utilisé Netflix.

l'utilisation de Netflix

Crédit : CNC

En octobre 2018 Netflix aspirait à lui seul 48% des consommateurs de VOD, loin devant le service d’Orange (19%). En octobre 2019 la domination de la plateforme américaine s’affirme avec 65,5% d’utilisateurs de VOD. Un nouveau dauphin s’est imposé derrière Netflix, Amazon Prime avec 21,4% d’utilisateurs.

Il y a une certaine logique derrière ce classement, celle de la richesse du catalogue. Netflix propose près de 3 500 titres, Amazon, deuxième, en propose « seulement » 1 323. Une conséquence directe des investissements réalisés par Netflix pour anticiper l’arrivée de concurrent tel que Disney+.

L’occasion de noter que pour la première fois depuis 2011 l’offre « active » de film disponible sur l’ensemble des plateformes a baissé en 2019, de 6,5% de film en moins.

Graphique du catalogue des services de VOD

Crédit : CNC

Aujourd’hui Netflix est presque devenu une expression à part entière. Pour le CNC, Netflix est même devenue la 5e chaine la plus regardée par les Français, devant C8, TMC ou BFMTV. Vu la dynamique actuelle de la VOD d’ici 2020 le service de vidéo à la demande pourrait se hisser au pied du podium des chaines les plus regardées.