C’est la deuxième fois cette année que l’entreprise américaine annonce vouloir faire une levée financière en émettant de la dette. Objectif : subvenir à son énorme budget dédié à la production de contenus et financer de nouvelles productions. Netflix s’apprête à investir 2 milliards de dollars (1,79 milliard d’euros) supplémentaires. Cette décision fait suite à une hausse significative des bénéfices de l’entreprise.

Plus de contenus pour lutter contre la concurrence

Confronté à une très forte concurrence, Netflix veut innover et proposer toujours plus de nouveaux contenus pour fidéliser ses abonnés. Disney+ sera lancé le mois prochain et Netflix sait pertinemment que de nombreuses familles risquent de basculer sur cette nouvelle plateforme. Avec l’arrivée d’Apple TV+, Netflix veut mettre le paquet pour produire des contenus et proposer une offre toujours plus étoffée.

Netflix ne s’inquiète pas particulièrement de l’arrivée de Disney+ ou d’Apple TV+. En revanche, ce qui l’inquiète c’est plutôt le nombre de différentes plateformes qui existent aujourd’hui dans le domaine de la SVOD. La question est la suivante : les adeptes de cette nouvelle manière de consommer la vidéo vont-ils basculer d’une plateforme à l’autre ou souscrire à plusieurs abonnements ? Difficile de la prédire pour le moment.

Pour Reed Hastings, CEO de Netflix : “nous n’hésiterons pas à prendre des virages audacieux si nous pensons que l’impact commercial suivra. Nous testons de nouvelles choses, de nouveaux formats. Même si tout n’aboutira pas, c’est notre manière de travailler”. Le nombre croissant des abonnés Netflix permet d’expérimenter de nombreuses choses. Avec un budget de création de contenus à 15 milliards de dollars (13,5 milliards d’euros), il y a de quoi s’amuser.

En route vers la rentabilité ?

En France, près de 13 millions de personnes sont adeptes du service de vidéo en streaming américain. Encore loin derrière la TV, la SVOD séduit de plus en plus. Entre 2018 et 2019, ce sont 3 millions de Français supplémentaires qui ont visionné du contenu proposé par les plateformes de streaming. Netflix reste largement en tête : 4 consommateurs de SVOD sur 5 ont regardé Netflix au cours des 12 derniers mois : la plateforme connaît un succès retentissant.

Oui mais même si Reed Hasting affirme que son entreprise se dirige lentement vers une balance positive, l’entreprise continue de perdre de l’argent. Pour tenter d’endiguer cela, Netflix augmentait ses tarifs en France récemment. Depuis le mois de juillet, les abonnés ne bénéficieront plus du forfait deux écrans à 10,99€/mois, mais d’un nouveau à 11,99€/mois. Même chose pour l’abonnement le plus abouti avec quatre écrans, il est passé de 13,99€/mois à 15,99€/mois.