Pour tenter de séduire les 20 millions d’internautes kenyans, Netflix met les petits plats dans les grands : un accès gratuit sur Android à un quart de son catalogue, pour les personnes de plus de 18 ans, sans renseigner de moyens de paiements. Disponible le 20 septembre elle sera déployée progressivement dans les prochaines semaines.

Donner envie de payer

Certaines fonctionnalités ne seront pas disponibles comme le téléchargement, mais l’interface, les recommandations, le contrôle parental, la possibilité de créer jusqu’à cinq profils seront bien là. Parmi les contenus proposés la promesse de retrouver les succès planétaires Casa de Papel, La Chronique des Bridgerton ou la série sud-africaine Blood & Water. Lorsque l’utilisateur sélectionnera un contenu non disponible, indiqué par une icône, un abonnement lui sera proposé.

gif page d'accueil de Netflix

Un exemple du service proposé au Kenya. Image : Netflix

Cathy Conk, directrice de l’innovation produit chez Netflix explique sur un billet de blog, « Si vous n'avez jamais regardé Netflix auparavant - et beaucoup de gens au Kenya ne l'ont pas fait - c'est une excellente façon de découvrir notre service ». Elle insiste également sur la facilité du transfert vers un profil payant.

Ce n’est pas la première fois que Netflix propose une offre avantageuse pour conquérir un nouveau marché, mais la plateforme n’a jamais été aussi généreuse. Depuis 2018, l’entreprise teste des formules d'abonnement économiques en Inde et les décline dans d’autres pays. La durée de l’offre au Kenya n’a pas été précisée, ni si Netflix envisage de l’étendre hors des frontières du pays d’Afrique de l’Est.

Netflix en recherche de nouveaux marchés

Netflix est confronté à la saturation progressive du marché en Europe et aux États-Unis. La concurrence de service comme Amazon Prime Video, Disney+ ou Apple TV ont des conséquences sur l'augmentation du nombre d’abonnés de la plateforme de streaming. Après le boom lié à la pandémie de Covid-19, sa croissance a ralenti au premier semestre 2021.

L’entreprise a déclaré 209 millions d'utilisateurs payants dans le monde fin juin, les abonnés gratuits au Kenya ne seront pas comptabilisés. La société diffuse des programmes dans près de 190 pays. Son objectif ici est de s’attaquer à des pays, ou à des continents où les services de streaming ne se sont pas encore imposés.

Un grand nombre des nouveaux abonnés de Netflix viennent d’ores et déjà d’Asie. La plateforme vise désormais l’Afrique. Un partenariat a déjà été signé avec un studio de production au Nigeria et les investissements sur le continent devraient se poursuivre. Une étude relayée par Reuters n’est toutefois pas d’un optimisme débordant. Selon Digital TV Research, Netflix pourrait bien s’imposer en leader de la SVOD sur le continent, mais avec 6,26 millions de clients payants en 2026.