Aux États-Unis, Disney+ cartonne, en particulier chez les parents. En Europe, le constat est similaire. Début avril, la plateforme passait le cap des 50 millions d’abonnés en un temps record, aujourd’hui, son bilan trimestriel nous apprend que la société a atteint les 54,5 millions d’abonnés dans le monde. Disney+ peut se féliciter.

La pandémie a profité à Disney+

Dans son rapport trimestriel, Disney+ affirme avoir gagné 7 millions de nouveaux abonnés en un seul trimestre. L’élément sur lequel la société a pu compter ? Le coronavirus. Avec le confinement, de nombreux foyers se sont abonnés pour se divertir et accéder à divers contenus.

L’arrivée en Europe, et notamment tardivement en France a sans doute également un rôle à jouer dans cette croissance importante. Et effectivement, cela lui a permis de gagner 20 millions de nouveaux abonnements, pour dépasser les 54 millions d’abonnements donc. Ce nouveau seuil atteint devrait remettre en question les perspectives de l’entreprise, initialement prévue pour 2024. L’objectif était d’avoir entre 60 et 90 millions d’abonnés d’ici 4 ans, objectif qui pourrait donc être revue à la hausse dès à présent.

Malgré tout, le groupe est dans une situation sensible

Ce gain d’abonnés par Disney+ est une excellente chose en ce moment pour le groupe Disney qui, lui, pâtit un peu plus de la crise sanitaire qui touche le monde entier. En effet, l’entreprise est privée de recettes par la fermeture de ses différents parcs dans le monde, mais aussi par la fermeture des cinémas ainsi que par la baisse des recettes publicitaires gagnées grâce à la télévision.

Pour le trimestre qui prend fin, les pertes de Disney, en raison du Covid-19, sont estimées à 1,4 milliard de dollars. Malgré tout, les dirigeants ont de quoi se rassurer puisque les revenus générés par les services de diffusions directes aux consommateurs, comme Fox Networks group, Hulu ou encore plusieurs autres divisions de la Walt Disney Company qui regroupent des activités liées à la vidéo à la demande, sont passés de 1,1 milliard de dollars en 2019 à 4,1 milliards de dollars en mars 2020.