Lancée en novembre 2019 aux États-Unis, la plateforme Disney+ vient tout juste d’arriver en France, après avoir vu son lancement dans l’hexagone repoussé. En six mois seulement, elle a séduit de nombreuses personnes et cumule aujourd’hui 50 millions d’abonnés dans le monde entier.

50 millions d’abonnements en 5 mois seulement

Dans un communiqué de presse, Disney+ se félicite : une nouvelle étape est franchie avec le seuil des 50 millions d’abonnés atteint en seulement 5 mois. “Nous sommes très heureux que Disney+ touchent avec des millions de personnes dans le monde, et nous pensons que cela est de bonne augure pour notre expansion continue en Europe occidentale et au Japon, et dans toute l’Amérique latine plus tard cette année” indique Kevin Mayer, le président de Walt Disney Direct.

Un lancement rapide à l’international

Ces dernières semaines, Disney+ a été lancé dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, l’Irlande, la France, l’Italie, l’Espagne, la Suisse et l’Autriche. En dehors de l’Europe, le service a aussi été lancé en Inde et cela a permis de gagner 8 millions de nouveaux abonnés. Précisons tout de même que sur le marché indien, Disney+ a été fusionné à Hostar et ensemble, ils sont devenus une seule et même plateforme de vidéo à la demande. Parmi les 8 millions d’abonnés figurent sans doute d’anciens abonnés au service Hostar.

Quelles données en France ?

Concentrons nous sur le lancement retardé de Disney+ en France. On note que dès la mise en service de la plateforme, le mardi 7 avril, Disney+ est venu se placer second dans la liste des services SVOD les plus consommés, juste derrière Netflix. Ce dernier a pu compté sur la saison 4 de La casa de papel pour assurer son succès, mais le géant fait tout de même les frais d’une baisse de sa part de marché. Disney+ a quant à lui pu miser sur The Mandalorian, le contenu le plus visionné le 7 avril, sur la version française de la plateforme. Ainsi, 14% des consommateurs de SVOD on regardé Disney+ le 7 avril.

Un succès temporaire pour Disney+ ?

De nombreuses personnes passent du temps devant des séries et des films en cette période de confinement. D’ailleurs, Netflix et YouTube ont même diminué leur qualité de diffusion suite à la demande du commissaire européen afin d’éviter la congestion des réseaux.

Le catalogue proposé par Disney+ a de quoi séduire, y compris les adultes, et bien souvent les nouveaux adhérents choisissent l’abonnement annuel. Un autre bilan sera à faire dans un an, car les abonnés actuels devront décider s’ils poursuivent ou non leur souscription. D’autant plus qu’actuellement et dans certains pays, des prix avantageux sont proposés concernant l’abonnement annuel.

Aux États-Unis, depuis novembre, Disney+ accumulent les abonnements. En seulement deux mois, le service est devenu le plus téléchargé de 2019, prenant au passage de plus en plus de place sur le marché du streaming malgré la présence de Netflix. En Europe, le lancement est une réussite également. Désormais, il ne reste plus qu’à observer le chemin pris par Disney+ sur le long terme, son succès n’est pas encore totalement garanti.