En raison de la pandémie mondiale de coronavirus, Salesforce, le célèbre éditeur de logiciels de gestion, se voit dans l’obligation d’annuler tous ses événements prévus pour l’année 2020. Parmi eux, l’incontournable conférence Dreamforce qui se tient chaque année dans la ville de San Francisco.

Salesforce annule l’ensemble de ses événements physiques

Dreamforce est une conférence organisée par l’éditeur de logiciel Salesforce, premier employeur de la ville de San Francisco, et qui attire entre 150 000 et 170 000 participants chaque année. Un événement majeur qui est considéré comme le second rendez-vous tech le plus important au monde, juste après le CES de Las Vegas, et qui rapporterait chaque année 150 millions de dollars à l’économie locale.

Malheureusement, en 2020, Dreamforce n’aura pas lieu. L’événement qui devait se tenir du 9 au 12 novembre est annulé, sans surprise, à cause de la pandémie mondiale de Covid-19. Sur la page du site dédiée à l’événement, Salesforce explique :

« Alors que la situation du Covid-19 continue d’évoluer, notre plus grande priorité est de contribuer à assurer la bonne santé et la sécurité de nos clients, partenaires, employés, et communautés. Dans cette optique, nous avons décidé de réimaginer tous nos événements jusqu’à la fin de l’année de manière nouvelle et virtuelle. » 

Si l’événement ne se tiendra pas de façon physique comme à l’accoutumée, Salesforce promet néanmoins d’amener sa conférence aux intéressés de façon digitale en innovant dans son approche. Il en sera de même pour l’ensemble des autres événements physiques de l’entreprise prévus pour l’année 2020 qui, eux aussi, sont d’ores et déjà annulés.

À noter que Salesforce remboursera toutes les places qui avaient déjà été achetées pour Dreamforce, ainsi que pour les autres événements de la firme.

Le Covid-19 met à mal les événements des géants de la tech

Salesforce n’est pas la première entreprise à prendre cette décision. Dès la fin du mois de février, Facebook annonçait l’annulation de son F8 2020. Quelques mois plus tard, la firme de Mark Zuckerberg allait encore plus loin en annonçant la suppression de l’ensemble de ses événements jusqu’en juin 2021. Microsoft a également pris cette même décision, avec des événements qui se tiendront de façon exclusivement virtuelle jusqu’à la même date.

De toute évidence, cette dynamique tend à se généraliser pour l’ensemble des conférences et grands événements prévus en 2020, ce qui aura un impact important sur les entreprises évoluant dans le secteur de l’événementiel. Dans le domaine du marketing, celles-ci sont d’ores et déjà considérées comme les premières touchées par les conséquences du Covid-19 avec une chute de 51,9% de leur activité en comparaison à la même période en 2019.