Il fallait s’y attendre : Facebook vient d’annoncer que tous ses grands événements prévus jusqu’en juin 2021 n’auront pas lieu à cause des risques liés au Covid-19. Certains d’entre eux se tiendront de manière virtuelle. Une décision qui vaut pour tous les rassemblements de plus de 50 personnes.

Pas de grands événements physiques avant juin 2021

Nous savions déjà que la F8 de Facebook qui devait se tenir en mai prochain était annulée. Il semblerait que Mark Zuckerberg veut aller encore plus loin. Il affirme sur Facebook que : « les experts sanitaires nous conseillent de ne pas organiser de grands rassemblements car même après le déconfinement, les risques seront encore bien présents. Certains de nos événements se feront en ligne pour assurer la sécurité de tous ».

Le réseau social a ajouté que la majorité des salariés du groupe travailleront en télétravail au moins jusqu’à la fin de l’été. Comme Microsoft, Facebook annule tous ses évènements jusqu’à l’été 2021. Le CEO de l’entreprise a ajouté que :

« Nous décidons de ralentir nos projets afin de focaliser tous nos efforts sur une sortie de crise. Facebook a un rôle à jouer. Notre priorité est d’aider les communautés présentent sur notre plateforme pour relancer l’économie locale afin que tout le monde se remette en marche rapidement. La plupart des employés du groupe ont la chance de pouvoir travailler de manière productive depuis leur domicile ».

Ce n’est pas le cas de tous les salariés de Facebook. Les modérateurs de contenus doivent par exemple être au bureau pour maîtriser des sujets sensibles comme le terrorisme, le suicide ou encore les fake news. Certains ingénieurs qui travaillent sur du matériel complexe doivent également se déplacer dans les locaux du géant des réseaux sociaux. Quoi qu’il en soit, Zuckerberg ne veut surtout pas qu’un grand nombre de salariés reviennent en même temps.

Facebook s’en sort très bien

Il faut bien avouer que Facebook a été très réactif sur la gestion de la crise en interne. Dès le début de la pandémie, en janvier, Facebook décidait de limiter les voyages de ses employés en Chine. Cependant, la pandémie que nous traversons ne semble pas affecter les recettes du géant américain. Sheryl Sandberg, COO du groupe, affirmait récemment que Facebook va embaucher 10 000 travailleurs supplémentaires en 2020 malgré la crise.

« Cette année notre recrutement sera très, très agressif ». Ce sont les mots forts de Sheryl Sandberg qui cherche à montrer que tout va bien chez Facebook. Le réseau a probablement trouvé la bonne formule pour rebondir. Force est de constater que l’utilisation des réseaux sociaux a augmenté de 61% en quelques jours et que WhatsApp (plateforme détenue par Facebook) est le réseau social qui s’en sort le mieux.