Alors que certains s’inquiètent d’une possible congestion du trafic Internet à cause du confinement actuel, les chiffres de l’ORECE (l’organe des régulateurs européens des communications électroniques ) montrent que tout va bien. Aucune latence n’a été enregistrée à travers l’Europe en raison de la surconsommation de la bande passante.

Pas de latence malgré une augmentation du trafic Internet

Comme nous l’expliquait récemment Rémi Durand-Gasselin, Directeur Service Provider chez Cisco France, fournisseur d’infrastructures aux opérateurs : “oui, le réseau internet va résister au confinement”. L’ORECE affirme que : “les opérateurs de réseaux ont été en mesure de faire face à cette charge de trafic supplémentaire”. Pourtant, le trafic global sur les réseaux a considérablement augmenté, c’est indéniable. Au niveau mondial, le trafic Internet a augmenté de 70% en seulement quelques jours.

L’ORECE tient à rassurer les européens après que des experts aient fait des prédictions inquiétantes selon lesquelles l’infrastructure internet pourrait ne pas être en mesure de faire face à l’augmentation du trafic. Quelques légers problèmes ont effectivement été repérés, mais pas de pannes majeures généralisées qui pourraient mettre en péril nos infrastructures.

Faire preuve de civisme en matière d’usage numérique

Attention, ce qui et vrai aujourd’hui ne le sera peut-être pas dans 6 mois. En effet, Rémi Durand-Gasselin indique que : “ce qui pourrait être inquiétant c’est si le confinement devait durer six mois, au-delà de ce qui est prévu par les Capacity planning. Dans ce cas il pourrait devenir nécessaire d’envoyer des équipes sur place pour assurer un suivi”. Pour le moment nous n’en sommes pas là.

Pour éviter qu’une congestion apparaisse, L’ORECE avait demandé aux services de streaming vidéo de réduire la qualité de leurs contenus en Europe. Thierry Breton avait par ailleurs appuyé cette demande dans la mesure où regarder des vidéos en streaming revient à consommer une importante partie de la bande passante. Le commissaire européen indiquait ceci sur Twitter :

Aussi, Arthur Dreyfuss, le président de la Fédération Française des Télécoms a pour sa part appelé au bon comportement des Français. Il les pousse à faire preuve de civisme en matière d’usage numérique et incite les utilisateurs à avoir une consommation raisonnable et à privilégier le WiFi.

Il faut bien avouer que les applications de visioconférence ont connu un pic de téléchargement sans précédent au mois de mars. Dans la semaine du 14 au 21 mars, 62 millions de téléchargements ont été enregistrés, c’est 90% de plus que la moyenne des téléchargements hebdomadaires en 2019. Pas de panique : les fournisseurs de services Internet se veulent plutôt rassurants. Ils estiment que la “dorsale” du système a été conçue pour résister dans de tels moments.