L’agence Santé Publique France a publié le vendredi 20 mars 2020 des données relatives à l’épidémie de Covid-19 sur la plateforme data.gouv.fr. Deux cartes interactives avec l’évolution de l’épidémie permet à n’importe qui de s’informer sur la propagation du virus en France, en toute transparence.

Des cartes interactives vous permettent de suivre l’évolution de l’épidémie

En matière de partage des données publiques, la France s’en sort plutôt bien. Chaque jour, les informations sur l’évolution de la maladie sont publiées. Deux cartes différentes sont proposés sur cette plateforme. La première vous permet d’avoir un aperçu global de l’évolution de l’épidémie sur le territoire français avec deux données différentes : le nombre de cas confirmés d’infection au coronavirus sur le territoire français et l’augmentation du nombre de cas entre le jour J et le jour J-1.

Les données de l'épidémie en France.

Crédit : data.gouv.fr

Ensuite, vous pouvez également avoir un aperçu de l’évolution de l’épidémie région par région. On voit très nettement que deux régions sortent du lot : l’Île-deFrance et le Grand-Est sont les deux territoires les plus touchés en France. Cette source d’information vous permettra de suivra quasiment en temps réel l’évolution de l’épidémie de Covid-19, avec des données fiables.

Les données de l'épidémie en France.

Crédit : data.gouv.fr

Comme vous pourrez le lire sur la plateforme : « les données à l’origine des graphes proviennent de data.gouv.fr, la plateforme d’open data du gouvernement français. Elles sont mises à disposition par Bastien Guerry (ingénieur chez Etalab) qui agrège et met en forme les informations livrées par Santé Publique France lors de ses points quotidiens sur l’épidémie du coronavirus ».

Les données disponibles sont actualisées tous les jours. Par exemple, aujourd’hui mardi 24 mars, nous avons des données qui s’arrêtent au lundi 23 mars. Pour être totalement précis, les données proviennent de différentes sources : tout d’abord du système de surveillance sanitaire SURSAUD qui recoupe les données des urgences (OSCOUR), de SOS Médecins et le taux de mortalité général du pays calculé par l’INSEE est également pris en compte.

Pourquoi ne pas mettre nos données de géolocalisation à la disposition du gouvernement ?

D’autres données sont utilisées par certains gouvernements pour tenter d’endiguer l’épidémie. Il s’agit des données de géolocalisation. Ce fût notamment le cas en Corée du Sud où une application développée par le gouvernement permettait de suivre les trajets quotidiens des personnes infectées par le virus, pour les éviter. En Iran, l’application AC19 fait débat. Cette application est présentée comme une plateforme de « diagnostic » du Covid-19. L’application serait contrôlée par le gouvernement iranien et c’est bien tout le problème. De nombreux experts se posent des questions sur la légitimité de cette application.