L’Iran fait partie des pays les plus durement touchés par l’épidémie de Covid-19 qui sévit actuellement dans le monde entier. Pour tenter d’endiguer sa propagation, le gouvernement a mis en place une application de surveillance baptisée AC19. Certains experts estiment qu’elle serait également utilisée comme une application de contrôle politique et de surveillance.

L’Iran abuserait-il de l’application AC19 ?

AC19 est présentée comme une application de “diagnostic” du Covid-19. L’application serait contrôlée par le gouvernement iranien et c’est bien tout le problème. Si l’idée de départ est louable : permettre aux iraniens de diagnostiquer la présence du virus dans leur organisme, l’application aurait en réalité un tout autre objectif. Parmi les informations réclamées, on retrouve notamment la localisation en temps réel des citoyens iraniens. Une donnée absolument pas nécessaire pour dire à quelqu’un s’il doit ou non se rendre à l’hôpital.

Le fondateur d’AC19, cette fameuse application iranienne, s’appelle Sarzamin Housmand. L’homme est connu pour avoir développé d’autres applications destinées au gouvernement du pays. Des applications destinées à la surveillance des citoyens. Même si on ne sait pas exactement ce que le gouvernement iranien veut faire de ces données, on peut se poser des questions sur la légitimité de cette application.

En parallèle du développement de cette application, le ministre des nouvelles technologies, Azari Jahromi, s’est vanté que des millions d’utilisateurs soumettaient leurs données et que ces dernières permettraient de créer une “carte des risques“. Pourquoi pas, mais c’est tout de même dérangeant quand on sait que l’Iran est un pays connu pour la surveillance intensive de sa population et sa volonté de prendre des mesures extrêmes pour réprimer la dissidence.

La technologie : clé du succès pour combattre le Covid-19 ?

En février, la Chine lançait également une application capable de détecter si les habitants ont été en contact avec le virus. Elle permet aux habitants de Chine de vérifier s’ils ont été en contact ou à proximité d’une personne infectée par le coronavirus. Pour accéder à cette information, les usagers doivent scanner un QR Code depuis d’autres applications telles qu’Alipay ou WeChat. Elles doivent renseigner ensuite leur numéro de téléphone, leur nom et leur numéro de pièce d’identité.

La technologie est au cœur de la lutte contre le Covid-19 en Chine. En effet, le gouvernement a également mis en place un système de consultation à distance basé sur la 5G. Cette technologie permet d’analyser la température dans les stations de métro. Des drones patrouilleurs équipés de caméras thermiques peuvent également détecter les personnes malades depuis les airs. Enfin des QR codes de couleur permettent aux habitants de sortir de chez eux ou non en fonction de leur état de santé.