Les londoniens vont désormais pouvoir comparer les différentes options de transport à leur disposition. En effet, Uber permet depuis quelques jours aux habitants de Londres, de voir en temps réel le prix et le temps de trajet pour une course en Uber, mais aussi le trafic sur les lignes de métro, de bus, de train et de Docklands Light Railway. Voilà qui devrait plaire aux utilisateurs de l’application, et peut-être pousser un lancement prochain à Paris.

Une nouvelle fonctionnalité baptisée “Transport Public” qui apparaît juste à côté des options Uber et UberPool. C’est très simple : lorsque vous voudrez vous déplacer d’un point A vers un point B et que votre premier réflexe sera, comme d’habitude, Uber, vous aurez la possibilité de savoir si la course que vous vous apprêtez à prendre vous fera réellement gagner du temps ou non. L’application génère désormais une liste des itinéraires de votre trajet en proposant différents moyens de transport. Uber joue le jeu jusqu’au bout en proposant même des itinéraires à pied.

Une nouvelle fonctionnalité qui annonce certainement l’arrivée d’un nouveau service chez le géant américain. Uber prévoit depuis quelques temps d’introduire ses vélos électriques Jump dans les grandes villes d’Europe. Dara Khosrowshahi, le PDG d’Uber, déclarait en juin dernier que : “cela pourrait remplacer les courses Uber pour que nous puissions faire évoluer nos modes de transport. Nous pensons que nous pouvons être mobiles dans la ville tout en aidant à résoudre les problèmes de circulation que chaque ville connaît”.

Cette nouvelle politique constitue un élément central des efforts chez Uber, pour réduire le nombre de propriétaires de voitures particulières, assainir l’air de Londres et des grandes capitales européennes et faire de la ville un endroit où il fait bon vivre. Il y a encore du travail, mais Uber veut se positionner comme un acteur majeur pour aller dans ce sens.