Digital

Tim Cook défend son accord avec Google malgré les risques pour la confidentialité.

Les milliards de dollars en jeu dans son partenariat avec Google semblent avoir fait beaucoup infléchir la position du directeur général d’Apple concernant la protection des données.

À peine quelques mois après avoir exprimé sa volonté de voir naitre un RGPD américain lors d’une conférence à Bruxelles, Tim Cook, le DG d’Apple, semble avoir bien changé d’avis concernant la protection des données. En effet, dans une interview pour Axios sur la chaîne américaine HBO, il s’est montré très élogieux envers Google, qui s’apprête à devenir le moteur de recherche par défaut des produits Apple. Par le passé, il s’était montré très critique envers la politique de gestion des données de Google, mais l’accord passé avec le géant américain semble lui avoir fait oublier les risques que cela représente pour la protection de la vie privée des utilisateurs d’Apple.

Pour Tim Cook, rien de grave

Lorsqu’on lui a demandé si il était à l’aise de prendre des milliards de dollars pour que Google devienne le moteur par défaut d’Apple, et ce malgré les engagements de confidentialité de sa société, Tim Cook a répondu « Je pense que leur moteur de recherche est le meilleur. Nous avons la navigation privée sur le web et un système de prévention des traqueurs. Ce que nous avons essayé de faire, c’est d’aider nos utilisateurs tout au long de la journée… Ce n’est pas une chose parfaite, je serais le premier à le dire, mais ce sera d’une grande aide. » Pour Tim Cook, donc, le risque pour la confidentialité apporté par l’accord avec Google est mineur vis à vis des bénéfices engrangés pour les utilisateurs. Safari va rester disponible, la firme à la pomme estime donc surement que cela sera suffisant pour que les utilisateurs puissent protéger certaines données. Néanmoins, le fait que Google soit accusé d’étudier les habitudes d’achat de ses utilisateurs, leurs données de géolocalisation via Google Maps, ou encore les données des enfants via YouTube laisse de nombreux doutes vis à vis de cette idée. Pour rappel, Apple va toucher entre trois et neuf milliards de dollars pour son partenariat avec Google, de quoi influencer plus d’une personne…

Send this to a friend