Alors que le marché des semi-conducteurs connaît un fort ralentissement, le géant taïwanais Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC) s'en sort très bien en novembre 2022 et annonce une hausse de son chiffre d'affaires de 50 %.

TSMC s'en sort bien

Le plus grand fabricant de puces au monde ne connaît pas la crise. Contrairement à la plupart de ses concurrents, notamment chinois, TSMC voit son chiffre d'affaires grimper de 50 % sur le mois de novembre 2022, notamment grâce aux commandes d'Apple pour l'iPhone. L'entreprise taïwanaise a déclaré que son chiffre d'affaires pour novembre s'élevait à 7,27 milliards de dollars, soit une hausse de 50,2 % par rapport à la même période l'année dernière. Il s'agit d'un véritable petit exploit compte tenu du contexte économique mondial.

TSMC fabrique des semi-conducteurs pour de nombreuses entreprises, mais ses principaux clients sont Apple et Qualcomm ainsi qu'Arm. Ces chiffres montrent que la société a résisté au ralentissement du secteur des puces, notamment à cause de l'inflation et de la hausse des prix, ainsi qu'aux craintes d'une récession mondiale et aux perturbations liées au Covid-19 en Chine. TSMC devrait atteindre ses objectifs pour le quatrième trimestre, à savoir un chiffre d'affaires compris entre 19,9 et 20,7 milliards de dollars.

Dale Gai, analyste sur le marché des semi-conducteurs chez Counterpoint Research, a déclaré que « les smartphones haut de gamme, notamment la puce A16 pour l'iPhone d'Apple et le dernier semi-conducteur de Qualcomm ont majoritairement contribué à cette bonne tendance chez TSMC ». L'entreprise a récemment annoncé l'ouverture d'une deuxième usine de puces en Arizona, faisant passer son investissement dans cet État de 12 à 40 milliards de dollars.

Le président Joe Biden était présent à l'événement au cours duquel ce nouvel investissement a été annoncé, soulignant le rôle essentiel que TSMC jouera sur le marché des puces aux États-Unis. Le PDG d'Apple, Tim Cook, a également assisté à l'événement et a déclaré que la marque à la pomme d'iPhone achèterait les puces de TSMC fabriquées aux États-Unis. Si le fabricant taïwanais devrait effectivement finir l'année en beauté, les analystes s'inquiètent d'une baisse des commandes l'année prochaine.

Le véritable test pour l'entreprise aura lieu au premier semestre 2023.