Le gouvernement du Brésil n’est pas du tout satisfait des pratiques d’Apple, qui n’incorpore plus l’embout des chargeurs dans la boîte de ses iPhone depuis 2020. Senacon, l’agence de protection des consommateurs, a décidé de suspendre les ventes locales des modèles qui ne sont pas livrés avec un chargeur.

La décision d’Apple serait un « fardeau » pour les utilisateurs

C’est une décision radicale de la part des autorités brésiliennes, qui estiment que la décision de la firme de Cupertino de se débarrasser du chargeur est un « fardeau » pour les consommateurs et les pousse à faire des achats supplémentaires, en plus de rendre l’iPhone « incomplet ». L’année dernière déjà, le Brésil a infligé une amende de 2 millions de dollars à Apple pour avoir retiré le chargeur des boîtes de smartphones. Les autorités assurent que, depuis, la société « n'a pris aucune mesure pour minimiser les dommages et continue de vendre des téléphones portables sans chargeurs ».

Le gouvernement a donc décidé d’aller plus loin en suspendant les ventes de l’iPhone 12, modèle avec lequel Apple a arrêté d’intégrer les chargeurs et écouteurs des boîtiers, ainsi que des appareils plus récents. Le timing de cette mesure ne semble pas du tout dû au hasard, puisqu’elle a été annoncée la veille de la keynote de la marque à la pomme, durant laquelle elle a présenté l’iPhone 14.

Finance ou environnement ?

De son côté, Apple a annoncé faire appel de cette décision, rapporte Reuters. « Nous avons déjà obtenu plusieurs décisions de justice au Brésil sur cette question et nous sommes convaincus que nos clients sont au courant des différentes possibilités de chargement et de connexion de leurs appareils », a déclaré l’entreprise.

Le boîtier d'un iPhone 12 Pro et son contenu.

Désormais, Apple ne fournit plus que le câble de chargement, mais pas l'embout. Photographie : Salman Majeed / Unsplash

Pour rappel, la firme de Cupertino a décidé de retirer les écouteurs et embouts de chargeur de ses boîtiers d’iPhone en 2020 lors de la sortie de l’iPhone 12, en invoquant des raisons écologiques, la fabrication d'une boîte plus petite permettant de compenser les émissions de carbone. Néanmoins, The Verge précise que cette démarche profite aussi aux finances d'Apple.

L’iPhone 12 étant le premier iPhone compatible avec la 5G, il est probable qu’Apple ait cherché des moyens pour compenser le prix des nouveaux composants de radiofréquence pour permettre la connectivité. Le fait de ne pas incorporer de matériel supplémentaire pousse en outre les utilisateurs à l’acheter à part ; par exemple, ne pas ajouter d’écouteurs filaires permet de pousser vers un potentiel achat d’AirPods…

Apple bientôt forcée à adopter le port USB-C

Le Brésil n’est pas le seul pays à critiquer Apple pour de telles pratiques. L’Union européenne a en effet décidé, malgré les réticences de la marque à la pomme, d’imposer un chargeur unique avec un connecteur USB-C pour tous les appareils dès 2024. D’ailleurs, le Brésil aimerait en faire de même sur son territoire. En conséquence, Apple va être contrainte d’abandonner son port lightning, et il est probable que l’iPhone 15, qui sera mis en vente en 2023, dispose d’un port USB-C.

En France, le gouvernement était au départ contre l’absence d’écouteurs dans les boîtiers des iPhone, mais il a changé d’avis au début de l’année 2022 à travers une loi n’obligeant plus les entreprises à fournir des écouteurs avec leurs smartphones. Objectif : réduire la quantité de déchets électroniques.