Uber, le géant de la livraison et des services de mobilité, a présenté ce mardi 2 août des résultats qui surpassent les estimations de Wall Street. Le chiffre d’affaires de l’entreprise a augmenté de 105% ce second trimestre par rapport à l’année dernière, atteignant 8,1 milliards de dollars. Cela a permis à l’action d’Uber de grimper de 13 % à l’ouverture de la bourse de New York, mais la société affiche tout de même une perte majeure de 2,6 milliards de dollars.

Uber a effectué 1,87 milliard de voyages durant le trimestre

Uber poursuit sur sa tendance post-pandémie, entamée avec de bons résultats au premier trimestre 2022. L’entreprise continue de dépendre énormément de la croissance de Eats, son célèbre service de livraison de repas, qui a explosé durant la crise sanitaire. Les réservations brutes liées à la livraison ont représenté 13,9 milliards de dollars, une hausse de 12 % par rapport à la même période l’an passé. Le chiffre d’affaires de Eats se situe à 2,69 milliards de dollars.

Les résultats du service de mobilité d’Uber sont tout aussi réjouissants pour l’entreprise. Les réservations brutes liées au transport de personnes ont connu une hausse de 57 % d’une année à l’autre pour atteindre la somme de 13,4 milliards de dollars. Cette augmentation se traduit par un chiffre d’affaires de 1,83 milliard de dollars lié à la mobilité.

Malgré la hausse du prix de l’essence, Uber signale une augmentation du nombre de livreurs et de conducteurs à travers le monde ce trimestre. D’après Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber, les inscriptions de nouveaux chauffeurs ont augmenté de 76 % par rapport à l’année précédente. La firme a ainsi pu effectuer 1,87 milliard de voyages durant le trimestre, soit 24% de plus en un an. Au total, les chauffeurs et les livreurs ont gagné 10,8 milliards de dollars.

L'entreprise perd plusieurs milliards de dollars

« En juillet, les temps de surcharge et d'attente étaient proches de leurs niveaux les plus bas depuis un an sur plusieurs marchés, y compris les États-Unis, et notre position dans le secteur de la mobilité a atteint un sommet pluriannuel aux États-Unis, au Canada, au Brésil et en Australie », précise le PDG. Pour la première fois de son histoire, Uber dispose de 382 millions de dollars de liquidités qu’il pourra réinvestir.

Tout n’est pas rose pour le spécialiste de la mobilité et du transport. L’entreprise affiche une perte nette de 2,6 milliards de dollars. Selon son dirigeant, cela correspondrait à des prises de participations dans le capital de plusieurs sociétés, dont Grab, un service de VTC singapourien, Aurora, qui développe des véhicules autonomes et l’entreprise indienne de livraison de repas, Zomato. Ces investissements représentent 1,7 milliard de dollars. Pour le prochain trimestre, Uber prévoit une valeur des réservations située entre 29 et 30 milliards de dollars.