Le gouvernement britannique a révélé son plan afin de mieux encadrer la promotion des cryptomonnaies. Cette annonce fait suite à des mesures similaires entreprises par d’autres pays dans le monde.

Des risques pour les utilisateurs non avertis

« On estime qu'environ 2,3 millions de personnes au Royaume-Uni possèdent aujourd'hui des crypto-actifs, dont la popularité ne cesse de croître. Cependant, les recherches indiquent que la compréhension de ce qu'est réellement la cryptomonnaie est en baisse, ce qui suggère que certains utilisateurs ne comprennent pas pleinement ce qu'ils achètent. Il y a donc un risque que ces produits soient vendus à tort », explique le département du Trésor dans son communiqué.

Les autorités craignent notamment un type d’arnaque appelé « pump and dump ». Celle-ci consiste à faire grimper artificiellement la valeur d’une cryptomonnaie afin que des gens investissent dans cette dernière. En 2021, de très nombreuses publicités faisant la promotion des cryptomonnaies ont ainsi été placardées dans le métro londonien. Si l’Advertising Standards Authority, l'organisme d'auto-régulation de l'industrie de la publicité au Royaume-Uni, a sévi à plusieurs reprises en interdisant plusieurs annonces, notamment pour Coinbase, le gouvernement veut désormais être en mesure de vérifier les publicités avant qu’elles ne soient diffusées afin d’éviter toute dérive.

L’objectif des autorités est donc de protéger les consommateurs grâce à la régulation, sans pour autant empêcher le marché des cryptomonnaies, en plein essor, d’évoluer. « Les cryptomonnaies peuvent offrir de nouvelles possibilités intéressantes, en proposant aux gens de nouveaux moyens de transaction et d'investissement - mais il est important que les consommateurs ne se voient pas vendre des produits aux allégations trompeuses. Nous veillons à ce que les consommateurs soient protégés, tout en soutenant l'innovation sur le marché des crypto-actifs », déclare Rishi Sunak, Chancelier de l’Échiquier (dirigeant du département du Trésor).

La promotion de cryptomonnaies désormais sous l’égide de la Financial Conduct Authority

Désormais, le gouvernement souhaite « faire entrer la promotion des crypto-actifs dans le champ d'application de la législation sur les promotions financières ». Cela signifie qu’elle sera soumise aux mêmes règles que les publicités pour les actions, les parts ou les produits d'assurance ; le tout sera supervisé par la Financial Conduct Authority (FCA), qui s’occupe de réguler le secteur financier britannique.

« En vertu de la loi de 2000 sur les services et marchés financiers, une entreprise ne peut promouvoir un produit financier que si elle est autorisée par la FCA ou la PRA (ndlr : la Prudential Regulation Authority), ou si le contenu de la promotion est approuvé par une entreprise qui l'est. Les entreprises qui souhaitent promouvoir de tels investissements et activités doivent se conformer aux règles contraignantes selon lesquelles les promotions financières doivent être équitables, claires et non trompeuses ».

La FCA communiquera prochainement sur les règles spécifiques qu’elle va établir concernant la promotion des cryptomonnaies.

Le gouvernement britannique agit face à la recrudescence des publicités faisant la promotion des cryptomonnaies. Photographie : Deniz Fuchidzhiev / Unsplash

Les cryptomonnaies sont de plus en plus populaires, et nécessitent logiquement une régulation plus importante

Cette décision fait suite à celle de l’Espagne plus tôt cette semaine, qui a annoncé que les influenceurs possédant plus de 100 000 abonnés auraient l’obligation de faire valider leurs publicités de cryptomonnaies par les autorités, ainsi que d’y insérer un message d’avertissement. À Singapour, les législateurs vont plus loin et cherchent à interdire la promotion de crypto-actifs. De très nombreuses mesures visant à mieux réguler le secteur sont également en préparation aux États-Unis. Du côté de la France, les autorités sont assez silencieuses à ce sujet, bien que Nabilla ait récemment écopé d’une amende de 20 000 dollars pour avoir fait vanté les mérites du Bitcoin en 2018.

En 2020 et surtout en 2021, l’utilisation des cryptomonnaies a explosé dans le monde, à tel point que de plus en plus d’entreprises les acceptent comme moyen de paiement. En conséquence, leur promotion est bien plus importante et touche désormais un public parfois non averti, pouvant mener à de nombreuses arnaques. Il semble donc logique que de plus en plus de gouvernements prennent la décision d’encadrer la publicité de cryptomonnaies : en plus d’éviter les tromperies, cela permet aux acteurs du secteur de se développer dans un climat plus sain.