Jeudi 7 octobre, Elon Musk a annoncé que son entreprise allait déménager son siège social de Fremont en Californie vers Austin au Texas. À quelques pas de la nouvelle usine géante du constructeur américain, en passe de sortir de terre.

Le Texas plutôt que la Californie pour Musk

Selon le patron de Tesla, l'entreprise conserve tout de même des bureaux en Californie. Par ailleurs, Tesla continuera d'exploiter son usine de véhicules électriques à Fremont, dans la Silicon Valley. Musk a même précisé qu'il envisageait d'augmenter la production de 50%. Il précise que : « pour être totalement clair, nous n'abandonnons pas la Californie, nous allons continuer à développer nos activités au sein de l'État de l'Ouest. L'idée n'est pas que Tesla quitte la Californie ». Dans sa déclaration publique, Musk a tout de même précisé ceci : « il y a une limite à la taille que l'on peut atteindre dans la région de la baie de San Francisco. Il est difficile pour les gens de se payer des maisons en Californie ».

En revanche, le siège social de l'entreprise va bel et bien quitter la Californie pour s'installer à Austin au Texas. Si Elon Musk décide de partir, ce n'est pas sans raison. Durant la pandémie de Covid-19, le CEO de Tesla avait menacé de quitter l'État, et même de retirer toutes les activités de Tesla, à cause d'un désaccord profond avec les autorités au moment de l'instauration du couvre-feu... En guise de protestation, Tesla a même intenté un procès au comté où se trouve l'usine de la société en Californie.

Un déménagement motivé par plusieurs raisons...

Tesla déménage et Elon Musk aussi. Depuis plusieurs mois maintenant, le fondateur de Tesla et de SpaceX a posé ses valises au Texas. Comme la plupart des activités de SpaceX se déroulent dans le Texas, Elon Musk a jugé qu'il serait plus opportun de vivre directement sur place. Le patron de SpaceX a déclaré qu'il pensait que la Californie était devenue trop « passive » à l'égard de ses résidents et de ses entreprises... La nouvelle Gigafactory de Tesla se trouve justement à côté d'Austin.

Parallèlement à ses activités chez Tesla et SpaceX, Elon Musk aimerait créer une ville écologique dans le Texas. il a déclaré ceci : « nous allons créer un paradis écologique ici... sur le fleuve Colorado ». En effet, Musk prévoit d'ouvrir au public certaines parties du terrain qu'il a acheté pour Tesla. Son entreprise pourrait également faire sortir de terre de « nouvelles installations majeures », notamment pour du stockage de batteries.

Le choix du Texas suscite néanmoins quelques interrogations. En effet, l'État du Sud vient d'adopter l'une des lois anti-avortement les plus restrictives du pays. De nombreuses entreprises se sont pourtant opposées à cette loi. Certaines d'entre elles ont fait le choix de quitter l'État. Après l'adoption de cette loi, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a utilisé Musk et Tesla comme exemple pour tenter de prouver qu'il ne s'agissait pas d'une tendance globale. Greg Abbott précise que : « Elon Musk a dû quitter la Californie en partie à cause des politiques sociales de ce pays. Je sais qu'il se plaira au Texas ».