Les cryptomonnaies connaissent une croissance importante depuis plusieurs années mais les différences entre elles restent floues pour beaucoup. Chaque monnaie a en réalité ses propres cas d'utilisation qui stimulent sa croissance. En utilisant l'analyse de la blockchain pour suivre les modèles de transaction et analyser les caractéristiques des plus grands portefeuilles détenant différents types de cryptomonnaies, nous pouvons en apprendre davantage sur la façon dont ces cas d'utilisation diffèrent et se complètent pour créer un écosystème dynamique.

Voici les cryptomonnaies qui présentent les volumes de transaction les plus élevés au cours du premier trimestre 2021 : les stablecoins (869 milliards de dollars), l'Ethereum (840 milliards de dollars) le Wrapped Ethereum ou wETH (635 milliards de dollars) et le Bitcoin (623 milliards de dollars). Ensemble, ces quatre catégories constituent la majorité du volume des transactions en cryptomonnaies. Nous allons analyser chaque catégorie de cryptomonnaies afin d’expliquer comment et pourquoi les gens les utilisent.

Bitcoin : L’investissement à long terme

Le Bitcoin est principalement détenu comme un investissement à long terme. 73 % des Bitcoins sont détenus par des investisseurs, contre 58 % seulement pour l'Ethereum et 43 % pour les stablecoins. Dans le même temps, seulement 7 % de l'ensemble des Bitcoins sont détenus par des traders, qui ont tendance à rechercher des gains à court terme en échangeant une plus grande variété d'actifs, contre 18 % pour l'Ethereum et 14 % pour les stablecoins.

L'utilisation du Bitcoin en tant qu'investissement à long terme devient encore plus claire lorsque l'on examine plus en détail l'"âge" moyen de chaque jeton, c'est-à-dire le temps qu'elle a passé dans son portefeuille actuel. En effet, le Bitcoin moyen détenu dans un portefeuille auto-hébergé a été acquis il y a environ 150 semaines, contre 75 semaines pour l'Ethereum et six à sept semaines pour les stablecoins. Les utilisateurs de cryptomonnaies conservent ainsi les Bitcoins environ deux fois plus longtemps que l'Ethereum et plus de 20 fois plus longtemps que les stablecoins.

Les investisseurs institutionnels représentent 69 % du volume total des transactions en bitcoins au cours du premier trimestre 2021, sur la base des montants des transactions individuelles.

Les données confirment ainsi que les investisseurs, en particulier les institutions financières traditionnelles, ont adopté le Bitcoin comme un investissement sur le long terme. Beaucoup d'entre eux le considérant comme une couverture contre l'inflation et d'autres aléas économiques. C'est pourquoi nous constatons qu'un pourcentage élevé de Bitcoins est détenu pendant de plus longues périodes que les autres cryptomonnaies, principalement par des investisseurs professionnels ou institutionnels réalisant d’importantes transactions.

L’Ethereum : La monnaie de l'innovation

Malgré sa plus faible capitalisation boursière et une couverture médiatique moins importante, l'Ethereum a enregistré un volume de transactions supérieur à celui du Bitcoin au premier trimestre 2021.

Depuis janvier 2020, la majorité des transactions d’Ethereum ont impliqué au moins une plateforme de Finance Décentralisée ou Decentralized Finance (DeFi), la majorité d'entre elles ayant lieu entre deux plateformes de DeFi. Les DeFi sont des services de cryptomonnaies qui permettent d’effectuer des transactions et de créer une finance accessible à tous et sans avoir besoin d’un intermédiaire. Une fois construites, elles peuvent fonctionner de manière autonome, en exécutant des fonctions financières spécifiques - transactions, prêts ou autres - automatiquement lorsque des conditions spécifiques sont remplies.

Il est important de noter qu’une grande partie des plateformes de DeFi sont construites sur la blockchain Ethereum. Cela signifie qu'elles acceptent principalement l'Ethereum, ainsi que les jetons ERC-20. Les jetons ERC-20 sont des cryptomonnaies uniques également construites sur la blockchain Ethereum, qui peuvent être envoyés et reçus à partir d'un portefeuille Ethereum. De nombreux jetons ERC-20 sont conçus pour refléter le prix des actifs existants. Par exemple, wrapped Bitcoin (wBTC) est un jeton ERC-20 qui correspond au prix du bitcoin, tandis que wETH remplit la même fonction pour Ethereum.
Depuis le début de l'année 2020, la DeFi est de loin la catégorie de services qui connaît la croissance la plus rapide, presque entièrement portée par Ethereum. En ce sens, l'Ethereum joue un rôle crucial dans l'innovation des cryptomonnaies, car la DeFi est le lieu de développement de plusieurs nouveaux types de services et d'instruments financiers, notamment les NFT, les échanges décentralisés et les plateformes de prêt automatisées.

La DeFi a également donné aux cryptomonnaies un moyen de tirer parti de la communauté pour lancer de nouvelles plateformes. Les créateurs de plateformes d’échanges traditionnels et centralisés doivent généralement lever des fonds eux-mêmes pour construire une nouvelle plateforme et lui fournir sa liquidité initiale. Avec la DeFi, les créateurs peuvent emprunter des fonds auprès des utilisateurs ou d'autres bailleurs de fonds, qui en retour obtiennent des jetons uniques associés à la plateforme qui leur donnent droit à une part des frais de la plateforme. Nous nous attendons à voir davantage d'innovations dans la DeFi au cours des prochaines années, dont la plupart seront probablement alimentées par l’Ethereum.

Les stablecoins : Le modèle qui protège les bénéfices

Les stablecoins sont des cryptomonnaies liées au prix d'actifs non-crypto existants. Les deux stablecoins les plus populaires, Tether et U.S. Dollar Coin (USDC), sont liés au dollar américain.

Les stablecoins détiennent le volume de transactions collectives plus élevé que le Bitcoin et l'Ethereum, mais où ces transactions ont-elles lieu ? Prenons l'exemple du Tether.

Si nous prenons l’exemple du Tether, une grande partie circule entre les bourses - en particulier les échanges crypto-to-crypto (C2C), c'est-à-dire ceux qui permettent uniquement aux utilisateurs d'échanger des cryptomonnaies contre d'autres cryptomonnaies, et non contre de la monnaie fiduciaire. Cela reflète le rôle crucial que jouent les stablecoins dans le règlement des transactions sur les bourses, et notamment les bourses C2C. Grâce à leur stabilité, les stablecoins permettent aux opérateurs de fixer la valeur de leur cryptomonnaie en dollars américains, se protégeant ainsi de la volatilité du marché crypto sans avoir à transférer des fonds en dehors des bourses.

Ce rôle fait des stablecoins les actifs les plus fréquemment échangés dans l'écosystème des cryptomonnaies.

Les stablecoins sont également fréquemment utilisés pour les transactions commerciales, notamment en Chine dans les régions où les commerçants chinois font des affaires à l'étranger. La popularité des stablecoins à cette fin peut encore une fois être largement attribuée à sa stabilité, et à sa fonction de remplacement du dollar américain pouvant être utilisé en dehors du système financier traditionnel.

Aucune cryptomonnaie n’est identique

L'analyse de la blockchain révèle que les cryptomonnaies représentent plus qu'une seule stratégie d'investissement. Il existe des cas d'utilisation bien définis pour chaque cryptoactif : le Bitcoin sert d’investissement à long terme ; l’Ethereum est plus fréquemment échangé et utilisé pour alimenter les nouvelles plateformes innovantes de la DeFi ; et les stablecoins sont les plus fréquemment échangés, servant de système de règlement et de source de stockage stable pour les traders.

Chaque actif joue un rôle clé dans l'écosystème plus large des cryptomonnaies. Au fur et à mesure de l'évolution de cet écosystème, de nouvelles monnaies apparaîtront probablement pour répondre à de nouveaux cas d'utilisation, et la fonction des monnaies existantes changera également.