Après plus d'une année de télétravail imposé en raison de la crise sanitaire, le retour au bureau s'organise pour les grandes entreprises technologiques américaines. Amazon n'échappe évidemment pas à la règle. Dans une note interne, le géant du eCommerce a fait savoir que tous ses employés (ceux travaillant dans la chaîne de livraison mis à part) pourront continuer de travailler depuis chez eux deux jours par semaine.

Amazon mise sur un compromis entre télétravail et présentiel

Dans son plan initial, Amazon souhaitait que l'ensemble de ses employés retourne à leurs bureaux à temps plein dès l'automne 2021. Selon Andy Jassy, futur PDG d'Amazon qui succédera à Jeff Bezos, ce retour à la "normale" était indispensable pour "inventer, collaborer et apprendre ensemble le plus efficacement possible". En décembre, il faisait déjà écho à ce sentiment en déclarant qu'il était difficile de collaborer et "d'inventer" virtuellement puisque l'expression d'une pensée ou d'une idée ne se faisait pas "de la même manière" à distance.

De toute évidence, le géant du eCommerce a revu sa copie depuis. En effet, dans sa dernière note de service, Amazon a déclaré avoir "réfléchi à la manière d'équilibrer notre désir d'offrir une certaine flexibilité pour le travail à domicile et notre conviction que nous inventons mieux pour les clients lorsque nous sommes ensemble au bureau". De cette réflexion est né un modèle hybride : les employés du géant du eCommerce pourront finalement travailler deux jours par semaine depuis chez eux, et trois jours par semaine au bureau.

Il sera également possible, pour les employés qui le souhaitent, de demander une dérogation afin de travailler moins de trois jours par semaine en présentiel Si la demande est acceptée, alors les employés concernés seront considérés comme "des travailleurs à distance" et disposeront d'un espace de travail agile, c'est-à-dire non dédié. Mieux encore, Amazon a concédé quatre semaines de travail à distance par an depuis "un site national (sans que l'on s'attende à ce que vous vous rendiez dans un bureau pendant cette période)".

Le télétravail, une nouvelle norme ?

Amazon n'est pas la seule entreprise à réfléchir au télétravail permanent. Récemment, le PDG de SalesForce a annoncé que ses employés pourront choisir de travailler à distance, même après la pandémie. Une vision partagée également par Facebook qui donne le choix à ses employés. En mai 2020, le réseau social avait déjà d'ailleurs fait savoir qu'il misait sur le télétravail permanent pour 50% de ses effectifs d’ici 5 à 10 ans.

Du côté d'Apple, les choses sont un peu plus compliquées. Alors que Tim Cook a fait savoir qu'un modèle hybride, comme celui d'Amazon, allait être mis en place dès le mois de septembre 2021, un groupe d'employés s'est chargé d'écrire une lettre pour demander à ce que le télétravail permanent soit considéré.