Alors que le télétravail était étendu jusqu’à juillet 2021 pour les employés de Facebook, Mark Zuckerberg a partagé une note à ses salariés en leur indiquant que tous ceux dont le travail peut être effectué depuis chez eux ont la possibilité de choisir le télétravail de manière permanente. Les employés qui n’ont pas cette option sont ceux qui travaillent sur le hardware ou qui s’occupent des serveurs de la firme.

Cette décision de la part du PDG de Facebook marque un changement par rapport à la politique qui avait été annoncée. Au départ, le réseau social envisageait d’autoriser le télétravail uniquement pour ses employés les plus expérimentés. « Nous avons appris au cours de l'année écoulée qu'il est possible de faire du bon travail n'importe où, et je suis encore plus optimiste quant au fait que le travail à distance à grande échelle est possible, notamment parce que la présence vidéo à distance et la réalité virtuelle continuent de s'améliorer », a ainsi déclaré Zuckerberg.

Il a néanmoins précisé que les employés qui optent pour le télétravail et changent de région verront leur salaire ajusté au coût de la vie de leur nouveau territoire. Par ailleurs, il va désormais être possible pour les employés de changer de pays ; les Américains pourront partir vivre au Canada, et les Européens au Royaume-Uni. En janvier 2022, l'entreprise permettra aux employés de se déplacer de façon permanente dans sept pays d'Europe.

Facebook prévoit la réouverture de ses bureaux à une capacité de 50% en septembre, puis à 100% dès le mois d’octobre. Zuckerberg a demandé à ceux qui choisissent de retourner au bureau d’être présents au moins 50% du temps, afin de garder un bon esprit d’équipe. « Je serai aussi beaucoup au bureau, et je structure mon emploi du temps pour garder un bon rythme avec notre équipe de direction, ainsi que pour la planification et d'autres étapes clés », a-t-il expliqué. Il a toutefois précisé qu’il continuerait également à avoir recours au télétravail de temps à autre.

Alors que les Big Tech se préparent pour la réouverture des bureaux, d’autres firmes ont choisi d’offrir l’option du télétravail permanent à leurs employés, c’est notamment le cas de Twitter. Il s’agit d’une preuve que la pandémie de Covid-19 a modifié en profondeur le monde de l’emploi, avec le travail hybride et à distance qui va probablement continuer de se démocratiser.