Alors que la crise sanitaire a obligé de nombreuses entreprises à fermer leurs bureaux et à privilégier le télétravail pour endiguer la propagation du virus, certaines Big Tech commencent à planifier un retour à la normale. Facebook, Uber, Microsoft, Google et Twitter, notamment, seraient en train de préparer la réouverture de certains de leurs bureaux aux États-Unis, rapportent nos confrères de The Verge en ce samedi 27 mars 2021.

Facebook vise une réouverture de ses bureaux pour le mois de mai

Après plus d'un an de télétravail imposé à ses employés, Facebook voit enfin le bout du tunnel. Le groupe de Mark Zuckerberg prévoit de réouvrir certains de ses bureaux dès le mois de mai prochain. Les premiers locaux concernés seront ceux de la région de la baie de San Francisco, dont le siège de l'entreprise qui se situe à Menlo Park, fait partie.

Pas question de prendre des risques inconsidérés pour autant. Le géant des réseaux sociaux prendra toutes les précautions nécessaires pour assurer la protection de ses employés. Ainsi, à leur ouverture, les bureaux de Facebook "fonctionneront" seulement à 10% de leur capacité. Il est prévu que les 50% ne soient pas atteints avant le mois de septembre. Le port de masque sera également rendu obligatoire, tout comme la distanciation sociale, ainsi que des tests PCR hebdomadaires.

Pour Mark Zuckerberg, le télétravail est l'avenir. L'homme prévoit même que 50% de ses employés soient en télétravail permanent d'ici 5 à 10 ans. Mais manifestement, un retour à la normale semble être un objectif plus immédiat pour le roi des réseaux sociaux.

Uber en route pour un retour à la normale

De son côté, Uber compte rouvrir son siège situé à Mission Bay (San Francisco) dès le 29 mars prochain. Toutefois, les bureaux de l'entreprise ne fonctionneront, dans un premier temps, qu'à 20% de leurs capacités. Tout comme Facebook, l'entreprise qui s'est fait connaître grâce à sons service de VTC exigera que ses employés portent un masque, et qu'ils restent à la maison si un membre de leur famille est malade. De la même façon, des nettoyages réguliers des locaux sont prévus.

Avant l'annonce de ce plan de réouverture, Uber encourageait le télétravail de ses équipes jusqu'en juin 2021. Les plans de l'entreprise semblent avoir pris une certaine avance, notamment grâce à la campagne de vaccination particulièrement efficace qui est menée sein du territoire américain. À ce jour, plus de 26,3% des Américains ont reçu leur première dose de vaccin.

Quid de Microsoft, Google et Twitter ?

Les plans de réouverture des autres Big Tech sont un peu plus modérés, prudence oblige. Sans évoquer de date précise, un porte-parole de Twitter a par exemple expliqué que la réouverture de ses bureaux se fera de façon progressive, et "à une capacité de 20% pour commencer". De son côté, Microsoft commencera par réouvrir son siège de Redmond le 29 mars, et prévoit que le travail à domicile à temps partiel devienne la norme.

Enfin, Google n'a pour l'instant pas souhaité se prononcer. On se rappelle néanmoins que l'entreprise avait déclaré vouloir imposé le télétravail à ses employés jusqu'au mois de septembre 2021, tout en explorant la possibilité que ces derniers ne viennent au bureau que trois jours par semaine.

Si on est encore loin d'un véritable retour à la normale, la situation semble enfin évoluer. Évidemment, il faudra encore prendre de nombreuses précautions sanitaires pour ne pas risquer de créer de nouveaux foyers de contamination, mais la lumière au bout du tunnel commence à se dessiner.