Après Uber et Google, c’est au tour de Facebook d’étendre sa politique de télétravail jusqu’en 2021. Le géant des réseaux sociaux autorisera ses employés à travailler depuis leur domicile et ce, pour endiguer la propagation de la Covid-19 parmi ses troupes, rapporte TechCrunch ce vendredi 7 août 2020.

Facebook laissera ses employés travailler à domicile jusqu’en 2021

Alors que Facebook annonçait en mai dernier miser sur le télétravail à long terme pour 50% de ses employés d’ici 5 à 10 ans, la firme fait les premiers pas pour atteindre cet objectif. De fait, une porte-parole du groupe de Mark Zuckerberg a annoncé l’entendue de sa politique de télétravail jusqu’en 2021, autorisant ainsi ses employés à travailler depuis leur domicile s’ils le souhaitent :

« Sur la base des conseils des experts de la santé et du gouvernement, ainsi que des décisions tirées de nos discussions internes sur ces questions, nous autorisons les employés à continuer de travailler volontairement à domicile jusqu’en juillet 2021. »

Comme précisé, les employés ne seront pas obligés de travailler depuis chez eux : le choix leur est laissé. Si certains le préfèrent, ils pourront également se rendre dans les locaux du géant des réseaux sociaux pour poursuivre leurs missions. Enfin, Facebook a annoncé qu’il fournira à ses employés un montant supplémentaire de 1 000 dollars à dépenser pour les « besoins du travail à domicile« .

Le télétravail, une nouvelle norme ?

La pandémie de Covid-19 a obligé les entreprises à s’organiser différemment pour pouvoir continuer de fonctionner durant le confinement. C’est cette situation malheureusement imposée qui a permis à bons nombres d’employeurs de réaliser les bienfaits que le télétravail pouvait avoir. À tel point que selon une enquête menée par le cabinet Gartner, 74% des directeurs financiers (DAF) envisagent de demander à certains de leurs employés de travailler à distance au quotidien.

Un chiffre qui démontre bel et bien que pendant cette crise sanitaire, le télétravail est passé du statut de solution de derniers recours, à celui de véritable tendance. À tel point que Twitter envisage désormais le travail à distance permanent, quand Facebook développe des outils en réalité mixte pour faciliter le travail à domicile. Les géants d’Internet montrent la voie, mais les petites entreprises vont-elles emprunter le même chemin ? Affaire à suivre