L’an passé, les employés de Google étaient interrogés pour savoir si oui, ou non, le télétravail était efficace. Personne n’aurait imaginé que cette enquête allait précéder une aussi grande période de télétravail. La semaine passée, Google a pris la décision de repousser le retour de ses employés dans les locaux de l’entreprise. Initialement, début 2021 aurait dû signer fin du télétravail pour quelques 200 000 employés. Cela se fera finalement en juillet 2021, principalement pour ne pas soucier les employés ayant des enfants, puisque le sort de leur année scolaire n’est pas encore certain.

Une décision prise par le patron de Google, lui-même

La semaine passée, Sundar Pichai a rassemblé le Google Leads, un groupe interne de hauts dirigeants, afin de débattre sur le retour des employés dans les locaux de l’entreprise. Après cette discussion, le PDG de l’entreprise a pris la décision, lui-même, de repousser à juillet 2021 la fin du télétravail. Sundar Pichai aurait été influencé par le fait que nombreux de ses employés ont des enfants et que la majorité reste incertaine sur l’année scolaire à venir, avec probablement une poursuite de l’école à domicile. Le Wall Street Journal précise que cette décision concerne près de 200 000 employés, travaillant dans les différents bureaux de Google, dans le monde, à savoir aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Inde ou encore au Brésil.

Dans une note partagée aux employés, le PDG a indiqué « Je sais que cela n’a pas été facile. J’espère que cela vous offrira la flexibilité dont vous avez besoin pour équilibrer le travail et prendre soin de vous et de vos proches au cours des 12 prochains mois ». Au passage, Google se positionne ainsi comme une entreprise très prudente face à la situation sanitaire liée à la Covid-19.

Les autres entreprises technologiques vont-elles suivre le mouvement ?

Google ne fait pas exception à la règle des entreprises de la Silicon Valley ayant reporté à plus tard le retour de leurs employés en entreprise. Mark Zuckerberg semble faire partie des dirigeants favorisant le télétravail, il a indiqué qu’il s’attendait à ce que la moitié des employés de Facebook travaillent de chez eux ces 10 prochaines années.  Microsoft, à l’inverse, maintient pour le moment un retour à la normale pour l’automne. Rien n’est cependant jouer et la décision de Google pourrait influencer bien des entreprises.

Dans la Silicon Valley, ces décisions de télétravail sur le long terme pourraient avoir de lourds impacts, notamment sur le marché immobilier. En effet, plus le télétravail sera long, plus les employés seront tentés de quitter la région où les loyers sont très coûteux. Dans le cas de Google, le report de la fin du télétravail a aussi été pensée pour laisser les employés de l’entreprise signer des baux d’une durée de 12 mois.