L'agence Fazze a récemment sollicité plusieurs influenceurs français pour leur demander de "parler des vaccins qui sont proposés à la population européenne contre le virus de la Covid-19, notamment AstraZeneca et Pfizer-BioNTech". En réalité cette mystérieuse agence tente de mettre en place une campagne de déstabilisation anti-Pfizer-BioNTech en France. L'influenceur français Léo Grasset, "Dirty Biology", vulgarisateur scientifique, a publié le brief envoyé par l'agence.

Une mystérieuse agence sollicite les influenceurs français

Mettre en avant des informations sur les vaccins à travers les réseaux sociaux avec l'aide des influenceurs n'est pas une mauvaise idée. Cependant, cette campagne est loin d'être anodine. Comme le rapporte Numerama, dans sa demande, l'agence souhaite notamment que les influenceurs français mettent en avant un rapport secret qui aurait fuité et qui montre que le taux de mortalité du vaccin Pfizer-BioNTech serait plus important que celui d’AstraZeneca. Un rapport non sourcé évidemment.

L'agence demande également aux influenceurs sollicités de ne pas mentionner le partenariat et de ne pas divulguer le nom du client... Voici les consignes envoyées par l'agence Fazze, qui se dit londonienne, dans un mauvais anglais : "expliquer que la mortalité avec le vaccin Pfizer-BioNTech serait trois fois supérieure qu’avec le vaccin AstraZeneca et affirmer que les médias mainstream ne parlent pas de ce sujet". Voici le brief en question :

Le brief envoyé par l'agence Fazze. Capture d'écran : Numerama

Le brief envoyé par l'agence Fazze. Capture d'écran : Numerama

Une campagne de déstabilisation anti-Pfizer-BioNTech

L'agence pousse clairement les influenceurs à dénigrer le vaccin Pfizer-BioNTech avec la rhétorique habituelle des complotistes. Dans le brief, les influenceurs sont également invités à rediriger leurs abonnés vers un article publié par Le Monde qui parle de l'attaque sue l'agence européenne des médicaments. Selon Numerama, il y aurait plusieurs similitudes avec les arguments utilisés sur le compte officiel du vaccin Sputnik V sur Twitter.


L'agence Fazze semble très mystérieuse. Impossible de trouver des clients avec qui cette entreprise aurait pu travailler par le passé. Son site n'en mentionne aucun. Seul indice : il est possible de se connecter aux réseaux sociaux de l'agence sur Facebook, Twitter et Vkontakte, le réseau social le populaire en Russie. L'adresse postale indiquée sur le site web de l'agence n'est pas la sienne... Sur LinkedIn, la seule personne qui affirme avoir travaillé pour cette entreprise a également fait des stages dans des entreprises russes.

Autant d'éléments qui pourraient laisser penser que cette campagne a été orchestrée par la Russie pour tenter de déstabiliser la campagne de vaccination avec Pfizer-BioNTech en France et en Europe. Quel intérêt pour la Russie ? Dans son brief, l'agence ne demande pas aux influenceurs de valoriser le vaccin russe Sputnik V mais simplement d'opposer AstraZeneca Pfizer-BioNTech. Nous en saurons certainement davantage dans les prochains jours.