La Global mobile suppliers association - qui compte parmi ses membres Ericsson, Huawei, Intel, Qualcomm ou encore ZTE - a sorti un rapport sur l’état, en avril 2021, du déploiement de la 5G. Au total, 436 opérateurs travaillent à son déploiement et 163 d’entre eux ont déjà lancé une offre commerciale dans 64 États. Parmi les 64 pays ayant déjà la 5G, l’accès au réseau de dernière génération se fait soit par mobile soit par boucle locale radio (FWA).

133 pays développent des réseaux de cinquième génération. Pour rappel, l’ONU reconnaît officiellement 197 pays, ce qui signifie qu’un peu plus d’un tiers des pays du monde sont aujourd’hui exclus de cette avancée technologique. L’Afrique, l’Asie du Sud, la Russie ou encore l’Amérique centrale incarnent des zones où la 5G peine à se déployer.

Au niveau mondial, 64 pays ont déjà la 5G

Pays où des opérateurs investissent dans la 5G. Source : Global mobile suppliers association

74 opérateurs travaillent actuellement sur la 5G standalone, aussi qualifiée d’offre privée. Les réseaux standalone incarnent la seconde étape du déploiement de la 5G. Ils fonctionnent avec un cœur de réseau de cinquième génération. En France, la 5G standalone devrait voir le jour au plus tôt en 2022.

De manière plus générale, 809 opérateurs travaillent sur les réseaux mobiles. De quoi accélérer l’innovation alors que plusieurs sociétés s’attèlent déjà au développement de la 6G. Aujourd’hui, en termes de dépôt de brevets, la Chine est en avance sur la sixième génération de réseaux. Les États-Unis et le Japon se sont alliés pour concurrencer la Chine sur ce domaine.