Nokia a dévoilé le 21 juillet 2020 une série d’équipements destinée aux entreprises. Baptisée 5G SA (pour StandAlone, autonome en français), elle permettra de créer des réseaux privés afin d’opérer des robots, des capteurs, des caméras, de façon sécurisée, tout en bénéficiant du spectre de performances de la 5G. Un test grandeur nature sera effectué dans une mine en Finlande, non loin de la ville de Tampere.

Les réseaux 5G privés seront déterminant pour que les entreprises puissent bénéficier du meilleur de ce qu’on appelle l’IIoT. L’Industrial Internet of Things, ou l’internet des objets pour l'industrie, doit faire apparaitre dans les entreprises une multitude de capteurs, de robots en tout genre. Un système plébiscité par Qualcomm depuis plus d’un an, qui débouche en Allemagne sur l’acquisition de fréquences par les entreprises, mais ces réseaux-là ne sont pas dit autonomes.

Une 5G autonome est un réseau qui ne se repose pas sur des infrastructures 4G déjà existante. « En proposant la 5G SA, nous ouvrons la voie à l'accélération de la numérisation dans les cas d'utilisation les plus exigeants comme la construction automobile, où le cloud, la robotique et le fonctionnement autonome des machines créent des demandes critiques de fiabilité, de faible latence et de haut débit » explique Raghav Sahgal, le président de Nokia Entreprise. À The Register, l'entreprise aurait confié que ses équipements seraient moins onéreux que ceux permettant le déploiement du Wi-Fi 6.

Outre le lancement d’une offre de réseaux 5G privés et autonomes, Nokia travaille déjà avec des entreprises avec lesquelles elle a créé plus de 180 réseaux privés, dont plus de 30 sont en 5G. Parmi ses clients on retrouve Deutsche Bahn, Lufthansa Technik ou encore Toyota Production Engineering. Forte de ces expériences réussies, Nokia pourrait devenir un fournisseur à privilégier pour l’instauration de réseaux privés. Ce marché est d’ailleurs évalué à 4 milliards de dollars pour 2020, et il devrait croître jusqu’à 10 milliards d’ici 2025 d’après Mobile Experts.

Avec la récente suppression de Huawei sur la liste des fournisseurs pour le Royaume-Uni, Nokia se positionne comme une alternative multifonctions, mais il ne fait aucun doute qu’Ericsson ne sera pas très loin pour gagner ce marché.