Les ambitions de Microsoft pour le cloud n'ont jamais été aussi grandes. Le géant américain a récemment déclaré vouloir construire entre 50 et 100 nouveaux data centers chaque année pour accompagner la croissance du cloud partout à travers le monde. Cette année, Microsoft a déjà prévu d'ouvrir des centres de données dans dix pays supplémentaires.

Entre 50 et 100 nouveaux data centers par an

La firme de Redmond a également décidé de lancer une visite virtuelle de ses data centers pour montrer à ses clients comment ils fonctionnent. L'occasion rêvée, selon Microsoft, d'exposer ses technologies les plus avancées. Cette nouvelle expérience immersive a été dévoilée à l'occasion d'une conférence virtuelle organisée le 20 avril 2021. C'est à cette même occasion que le géant américain a exposé ses ambitions pour les années à venir. Elles sont à la hauteur de l'explosion du cloud.

Microsoft veut construire entre 50 et 100 nouveaux data centers chaque année. À ce jour, l'entreprise exploite déjà plus de 200 centres de données. Ses data centers sont situés dans 34 pays du monde, en Europe, récemment au Moyen-Orient, en Afrique, mais aussi en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord et du Sud. Microsoft rappelle qu'ils sont reliés par plus de 265 000 kilomètres de câbles sous-marins. Les responsables de l'entreprise ont annoncé vouloir construire 10 centres de données supplémentaires rien qu'en 2021.

Une petite visite virtuelle d'un data center, ça vous tente ?

Le prochain pays sur la liste de l'entreprise américaine est la Malaisie. Microsoft promet également de proposer des "zones de disponibilité" Azure dans tous les pays où l'américain opère, d'ici la fin de l'année 2021. Comme nous sommes très peu nombreux à pouvoir visiter des data centers de manière physique, Microsoft a eu la bonne idée de proposer des visites virtuelles "We live in the cloud".

La visite virtuelle d'un data center Microsoft. Image : Microsoft

L'occasion de découvrir tous les domaines dans lesquels Microsoft a investi, notamment en matière de sécurité, de fiabilité et de durabilité. Ces visites permettent également de mieux comprendre les technologies de refroidissement des data centers, comme la technique d'immersion dans un bain liquide par exemple, ou encore ses technologies de serveurs aquatiques.

Avec ces visites virtuelles, Microsoft en profite également pour présenter ses innovations en matière de consommation énergétique. Le géant américain présente notamment son dernier système de piles à combustible à hydrogène. Un système capable d'alimenter dix racks de serveurs depuis le data center de Salt Lake City dans l'Utah. Vous pouvez effectuer une visite virtuelle depuis votre ordinateur ou tout autre dispositif capable de prendre compte la réalité virtuelle.