C’est officiel : les premiers data centers de Microsoft au Moyen-Orient sont opérationnels. Ils sont situés à Abou Dabi et à Dubaï, et offriront un accès local aux services de l’entreprise technologique américaine.

Une aubaine pour les communautés locales

Ces nouveaux data centers permettront aux communautés locales de pouvoir profiter de l’ensemble des services de Microsoft. Notamment le cloud computing d’Azure, ainsi qu’Office 365. Le vice-président de Microsoft précise que : “d’après notre expérience, l’installation d’infrastructures locales permet de soutenir et de stimuler la croissance économique. C’est bénéfique pour nos clients et nos partenaires. Cela permet aux entreprises, aux gouvernements ainsi qu’aux industries réglementées de profiter des avantages du Cloud pour l’innovation et pour leurs nouveaux projets, ainsi que de renforcer l’écosystème technologique qui soutient ces projets”.

Microsoft, montre l’exemple

De son côté, Amazon Web Services prévoit d’implanter ses propres data centers du côté de Bahreïn, dans le courant de l’année 2019. Pour le moment, la région n’est toujours pas activée, mais elle figure toujours sur la carte de l’infrastructure d’Amazon, comme ” à venir “. Quant à Google, il n’a toujours pas décidé d’installer de data centers au Moyen-Orient. Microsoft est un pionnier en la matière. Déjà, en mars dernier, le géant technologique devenait la première entreprise au monde à ouvrir un data center en Afrique.

Selon une étude d’International Data Corporation (IDC) les services de cloud vont être extrêmement bien accueillis pour soutenir la transition numérique du continent africain. Les services publics devraient tripler leurs investissements dans le domaine en environ cinq ans. Par ailleurs, l’adoption des services de cloud dans les entreprises devrait générer la création de 112 000 emplois d’ici fin 2022. Enfin, on imagine que la productivité que va faire gagner le cloud aux entreprises qui n’en disposait pas jusqu’à présent leur permettra de mieux se battre face aux entreprises occidentales.