Dans un billet de blog posté le 12 avril, Twitter annonce l’installation de ses premiers bureaux africains au Ghana. Pour l’occasion, la firme cherche à recruter onze personnes locales dans les domaines du design, de l’ingénierie, du marketing ou encore de la communication.

« Aujourd'hui, conformément à notre stratégie de croissance, nous sommes heureux d'annoncer que nous sommes en train de constituer activement une équipe au Ghana. Pour véritablement servir la conversation publique, nous devons être davantage immergés dans les communautés riches et dynamiques qui alimentent les conversations qui ont lieu chaque jour sur le continent africain », écrit le réseau social.

Il explique avoir choisi spécifiquement ce pays d’Afrique de l’Ouest car il est un « partisan de la liberté d’expression, de la liberté en ligne et de l’internet ouvert ». En outre, la capitale du Ghana, Accra, a été choisie pour accueillir le secrétariat de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Sur Twitter (sans surprise), le président du pays, Nana Akufo-Addo, a déclaré avoir mené une réunion virtuelle avec le PDG du réseau social, Jack Dorsey, le 7 avril dernier. « C'est le début d'un magnifique partenariat entre Twitter et le Ghana, qui est essentiel pour le développement du secteur technologique extrêmement important du Ghana », assure-t-il.

Ce choix de la part de Twitter n’est pas très étonnant. Grand amoureux de l’Afrique, Jack Dorsey avait même comme projet de s’y installer quelques mois, avant que la pandémie de Covid-19 ne l’oblige à changer ses plans. Il a par ailleurs collaboré avec le rappeur Jay-Z pour le développement du bitcoin en Afrique et en Inde.

Pour l’heure, le continent africain est le moins connecté au monde : seulement un peu plus d’un quart de sa population dispose d’un accès Internet, rapporte Social Media Today. La tendance est néanmoins en train de s’inverser : de nombreux investisseurs misent sur le potentiel de l’Afrique, tandis que Facebook a dévoilé son projet de relier le continent grâce à un immense câble sous-marin. « Dans le cadre de notre engagement à long terme dans la région, nous continuerons à explorer les moyens convaincants d'utiliser le pouvoir positif de Twitter pour renforcer nos communautés par l'engagement des employés, l'activation de la plateforme et les dons d'entreprise », promet Twitter.