S’il y a bien une entreprise qui semble ne pas être touchée par la crise sanitaire et économique actuelle, c’est Amazon. En effet, l’entreprise américaine prévoit de réaliser 3 000 embauches en France cette année. Amazon compterait alors de 14 500 employés dans l'Hexagone en contrat à durée indéterminée, comme le révèle le communiqué de presse de l’enseigne.

14 500 salariés en France d’ici la fin de l’année

Informaticiens, ingénieurs, préparateurs de commandes, ou encore chargés de ressources humaines, les postes proposés par Amazon en 2021 seront variés. Ils seront répartis sur les sites de différentes régions telles que l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, le Centre-Val-de-Loire, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la région Grand-Est. Amazon précise que ces quelques 3 000 postes s’ajouteront aux 2 200 CDI créés en 2020 et que d’ici la fin de l’année 2021, l’entreprise comptera pas moins de 14 500 salariés en France.

Dans son recrutement, Amazon précise son engagement en faveur de la diversité et de l’égalité des chances. Un renforcement du programme de formation “Ecole Amazon” est prévu par la société. Cette dernière souhaite ainsi permettre à ses employés de gagner en compétences, cela dans le but de construire leur projet professionnel sur le long terme chez Amazon.

Frédéric Duval, directeur général d’Amazon France, précise “Nous avons investi plus de 9,2 milliards d’euros dans nos activités en France entre 2010 et 2019. Par ces investissements, Amazon est devenu un créateur d’emplois majeur dans le pays [...] Notre activité est à l’origine de dizaines de milliers d’emplois indirects supplémentaires en France, créés par les entreprises partenaires qui contribuent à notre chaîne d’approvisionnement ou par les milliers de PME françaises qui utilisent les outils et services que nous mettons à leur disposition pour développer leur activité en ligne”.

Amazon promet un cadre de travail de qualité et des opportunités de carrières

Dans son communiqué de presse, Amazon précise proposer “un environnement de travail parmi les meilleurs en France, avec des salaires attractifs pour tous les salariés”, ainsi qu’une rémunération attractive pour l’ensemble du personnel. À ce sujet, l’entreprise a d’ailleurs été certifiée “Top Employer” pour la deuxième année consécutive. Cette certification distingue les sociétés pour la qualité de l’environnement de travail et les possibilités d’évolution proposées aux employés.

Ces promesses de bonnes pratiques et conditions ne vont pourtant pas dans le sens des grèves d’employés d’Amazon, observées à l’occasion du Black Friday en novembre dernier. Malgré cela, le directeur général France de l’entreprise a évoqué un “Black Friday record”, estimant que les ventes des entreprises présentes sur la plateforme ont augmenté de 60% en moyenne.

Enfin, Amazon, qui revendique un chiffre d’affaires de 5,7 milliards d’euros en France, en 2019, voit chaque année son activité évoluer et en 2021, comme évoqué précédemment, de nouveaux sites devraient être ouverts en France, plus précisément près de Metz, Quimper ou encore Perpignan.