Ensemble, Aurora, Toyota et Denso vont unir leurs forces pour développer une flotte de voitures autonomes. Une startup spécialisée dans les véhicules autonomes, le plus grand constructeur automobile au monde et un fouisseur de pièces automobiles… Voilà une belle alliance. The Verge précise que le premier véhicule issu de cette collaboration doit voir le jour dans le courant de l’année 2021.

Toyota, Denso, Aurora… ça fait du beau monde

Chris Urmson, fondateur de la startup Aurora, frappe un grand coup. Il est important de rappeler que cet homme est l’ancien ingénieur en chef du projet de voiture autonome chez Google. En 2021, sa startup se retrouve à collaborer avec le plus grand constructeur au monde. Toyota était l’un des rares constructeurs à ne pas avoir encore fait d’alliance avec une entreprise spécialisée dans les véhicules autonomes. Cette fois-ci ça y est. Denso, qui s’est séparé de Toyota au milieu du 20e siècle, est l’un des plus grands fournisseurs automobiles de la planète. Cette collaboration pourrait donc bien propulser Aurora sur le devant de la scène.

Le tout premier véhicule qui sera équipé des technologies de conduite automne sera certainement la Sienna, une mini-fourgonnette de Toyota. Selon une récente déclaration de l’entreprise : « d’ici la fin de l’année 2021, nous aurons conçu, construit et commencé à tester une première flotte de Sienna autonomes près de nos zones de développement. Si les essais sont concluants, nous commencerons à produire en série des véhicules autonomes ». Aurora souhaite cette production de masse depuis des années.

Une alliance solide pour conquérir le marché des véhicules autonomes

Pour pouvoir soutenir ce développement qui s’annonce intense, Aurora a récemment étoffé ses rangs d’ingénieurs après avoir acquis la division des voitures à conduite autonome d’Uber, il y a quelques semaines. Chris Urmson déclarait au moment du rachat que : « cette transaction bilatérale ouvre de nouvelles opportunités de développement majeures. Aurora disposera d’une équipe et d’une technologie incroyablement solides, d’un accès clair à plusieurs marchés et de ressources pour mettre en œuvre sa stratégie ». Cette acquisition a certainement conforté Toyota dans son choix de s’associer à Aurora.

Le constructeur automobile a également investi dans une autre société qui conçoit des technologies de conduite autonome. Celle-ci s’appelle Pony.ai, une société déjà valorisée à un milliard de dollars en 2018. Toyota a injecté 400 millions de dollars dans Pony.ai, une startup basée aux États-Unis et en Chine. Avec son autre investissement de 600 millions de dollars dans Didi Chuxing, Toyota veut imaginer la mobilité de demain. Le constructeur automobile japonais se positionne comme un leader dans plusieurs secteurs de l’automobile et conforte sa place de géant au fil des années.

La conduite autonome est un sujet qui intéresse Toyota depuis plusieurs années. On se souvient qu’en 2019, le constructeur avait déjà présenté un prototype de véhicule autonome. L’Institut de recherche de Toyota sur la conduite autonome est basé dans la Silicon Valley. C’est aux États-Unis que le constructeur automobile effectue des tests dans ses installations d’Ottawa Lake, dans le Michigan. Ce partenariat avec Aurora et Denso devrait permettre à Toyota d’accélérer le déploiement d’une flotte de véhicules autonomes.