Technologie Transports

Conduite autonome : Toyota présentera un nouveau prototype au CES 2019

Ce véhicule a pour ambition de répondre à une double approche : une conduite 100% autonome et un système d'assistance pour les humains.

Après le Toyota e-Palette, un concept-car de livraison pour Pizza Hut, Uber ou encore Amazon, il est temps pour Toyota de passer à la vitesse supérieure en matière de conduite autonome. Voici le tout dernier véhicule de la marque japonaise qui sera présenté dans quelques jours, lors du CES 2019 qui se tiendra du 8 au 11 janvier prochain. Le prototype en question a pour nom de code Plate-forme 4.0, nous l’appellerons P4.
Une voiture qui a pour objectif de répondre aux grandes ambitions de Toyota, à savoir une double approche : un système conçu pour conduire sans intervention humaine et un autre pour aider un conducteur humain en cas de problème.

Comme les précédents modèles présentés par le constructeur, ce prototype est une nouvelle fois basé sur la Lexus LS, berline phare de la marque de luxe du constructeur japonais. Petite nuance, cette fois-ci, la P4 est basée sur le modèle cinquième génération, récemment présenté, de la Lexus LS. Une version hybride préférée par les ingénieurs de la marque. En effet, sa batterie embarquée peut être utilisée pour alimenter les capteurs et les ordinateurs nécessaires à une conduite autonome. La voiture hybride est d’ailleurs le choix le plus courant, effectué par les marques automobiles pour développer des prototypes de véhicules autonomes.

La P4 possède deux caméras sur les côtés de sa carrosserie et deux nouveaux capteurs d’imagerie, l’un est tourné vers l’avant et l’autre vers l’arrière. Le radar embarqué a été amélioré par rapport à la précédente version, il permet un meilleur champ de vision. Les premières voitures P4 commercialisées devraient être disponibles parmi la flotte d’essai de Toyota dès le printemps prochain. Le constructeur japonais s’associera également à Uber pour améliorer ses véhicules autonomes. La société compte investir 500 millions de dollars chez Uber. Toyota est persuadée que des services collaboratifs comme l’américain Uber seront les principaux utilisateurs de voitures autonomes, plutôt que les propriétaires individuels.

Send this to a friend